Bloc-notes

Infos et pensées au fil de l'année ...

Marthe et Marie : quand Jésus "balance la porcherie"

(#CalendrierAvent 12 décembre)

 

Marthe prépare, Marie médite.

Deux manières différentes pour accueillir la visite.

Marie médite, Marthe prépare,

mais celle-là a choisi la meilleure part. (Luc 10, 38-42, voir le calendrierAvent d'hier)

Marthemarievermeer

(Par Johannes Vermeer, Domaine public, commons.wikimedia)

 

A peine cinq versets, une historiette de rien du tout.

Deux phrases rapportées de la part de Jésus, et pourtant une révolution.

« Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire.

Marie a choisi la meilleure part qui ne lui sera pas enlevée. »

 

#balancetonporc ?*

Jésus jette par-dessus bord la porcherie toute entière.

J’exagère à peine.

Naturellement, nous aurions tendance à comprendre Marthe, à lui donner raison, n’est-ce pas ?

Si on invite, il faut bien servir (à) quelque chose. Si personne ne s’agite, pas d’invite et pas de visite !

Certes, mais dans l’interpellation de Marthe, elle sous-entend beaucoup plus…

La seule manière convenable pour elle de recevoir de la visite,

la seule façon acceptable pour une femme de se distinguer,

c’est de se mettre au service, pas de se mettre à l’écoute, pas de se mettre à hauteur d’yeux.

A aucun moment même, elle n’envisage de concilier les devoirs de l’hospitalité avec la possible disponibilité auprès de ses invités.

 

Marthe, sans qu’elle ne s’en rende compte, a intégré la « porcherie »,

le patriarcalisme, ce système ancestral qui confine les femmes toujours dans des rôles subalternes et les assigne aux fourneaux et à la maternité, et dans le monde moderne à des objets de plaisir et de faire-valoir.

Elle s’en fait même la garante.

Si elle interpelle Jésus au sujet de Marie (pourquoi pas de Lazare, son frère, tiens!), ce n’est pas une simple question de jalousie.

Elle suggère qu’une femme n’a pas sa place en disciple.

Une femme, ça ne médite pas, ça ne philosophe pas, c’est réservé au monde des hommes.

 

Jésus jette par-dessus bord la porcherie et a tendance à regarder les femmes à hauteur d’yeux.

S’il reconnaît la peine que se donne Marthe, il donne raison à Marie.

Il fait de Marie-Madeleine et des femmes venues à la tombe les premières apôtres.

Il philosophe avec une femme étrangère et marginale (la samaritaine, Jean 4) sur la margelle d’un puits.

Il renvoie une autre à une vie nouvelle où elle pourra exister sans être réduite à un objet de désir (« Va et ne pèche plus ! » Jean 8).

Il ne s’offusque pas d’être touché par une femme estampillée par le système patriarcal comme « impure » mais loue sa grande foi (Luc 8, 40ss).

Les veuves deviennent pour lui protagonistes de paraboles (Luc 15, 8ss et Luc 18, 1ss).

 

Malgré tous les efforts des siècles à venir, les églises n’ont pas réussi à éradiquer de l’Evangile l’œuvre émancipatrice du Christ.

 

J. Grauling

Note

* #balancetonporc et #metoo (« moi aussi »), étaient les mots d’ordre ou hashtags utilisés par les personnes qui souhaitaient dénoncer des agressions sexuelles, à la suite de l’affaire Harvey Weinstein, il y a quelques semaines. Le « porc » désigne l’agresseur, mais l’agression et le sexisme ne sont sans doute que la partie émergée de l’iceberg, de la « porcherie » qu’est le système patriarcal qui a la vie dure.

Lire la suite

Marthe fait des bredle/S'Marthe bàckt Bredle - CalendrierAvent

(CalendrierAvent 2017 #11 décembre)

Flickrhans christian

(photo Flickr (c) Hans-Christian)

 

Marthe fait des bredle, déjà toute l’après-midi.

C’est qu’elle attend de la visite.

Le Seigneur arrive, ben oui, c’est bien ce que veut dire le mot Avent, n’est-ce pas ?

Il faut bien quelque chose à mettre sur la table.

Le pinot gris, vendanges tardives, est déjà acheté et mis au frais.

Le ménage est fait de fond en comble.

Recevoir ne s’improvise pas. Pour recevoir, il faut savoir se donner.

 

Marie médite, déjà toute l’après-midi.

C’est qu’elle attend de la visite.

Le Seigneur arrive, ben oui, c’est bien ce veut dire le mot Avent, n’est-ce pas ?

Il faut bien faire table rase dans son intérieur.

Toutes ces choses qui encombrent son âme, toutes ces fausses certitudes sont à mettre au rebut.

Le ménage est fait de fond en comble.

Recevoir ne s’improvise pas. Pour recevoir, il faut savoir s’offrir.

 

 

S’Marthe bàckt Bredle, schun de gànze Nomittàa.

Es sott doch Besüech gànn.

Ei joh, de Herr kummt, heisst die Zit nit desdewàje Advent?

Sie müess jà ebbs uff de Tisch bekumme.

De Tokayer Spotläs isch schun g’käuft un im Isschrànk verschtäut.

Alles isch hundertprozentig süffer gemàcht.

Empfànge kà mer nit impovisiere, fer züem empfànge müess mer sich verüsgànn.

 

S’Maria bàtt, schun de gànze Nomittàa.

Es sott doch Besüech gànn.

Ei joh, de Herr kummt, heisst die Zit nit desdewàje Advent?

Sie müess in sich drin Platz màche.

Allès furtschàffe wo die Seel iwwerfillt, àll die falschi Hoffnunge.

Alles isch hundertprozentig süffer gemàcht.

Empfànge kà mer nit impovisiere, fer züem empfànge müess mer sich hingànn.

 

J. Grauling

Lire la suite

Une ligne qui s'incline - 10ème case du calendrier de l'Avent

Après le mouvement ascendant du salut qui nous relève dans la case précédente, voici le mouvement descendant de l'incarnation.

Dieu devient homme pour nous rejoindre.

Un texte et une illustration d'Henri Lindegaard :

La ligne sincline

Peu à peu, la ligne s'incline
sous la pesanteur de la gloire

Verticale d'abord,
elle devient le bâton d'un voyageur,
le bâton de Joseph, cet homme lumineux
qui, dans la foi, surmonte l'incertitude.
Car il tend l'oreille et il entend
une voix d'en haut qui le rassure

- Ne crains pas de prendre avec toi
Marie ta femme,
Car l'enfant qu'elle a conçu
Vient du Saint Esprit.

La ligne s'incline encore,
devient les barreaux d'une mangeoire
c'est parmi les animaux
que naît le roi de l'univers.

La ligne s'incline encore, devient une femmme fatiguée ;
fatiguée d'avoir marché longtemps,
d'avoir cherché longtemps un lieu
pour accoucher d'un fils,
son premier né.

La ligne s'incline encore vers une crèche,
devient un enfant couché, enmailloté,
déjà les bras ouverts, déjà liée de bandelettes,

- Ô mon fils,
seras-tu mis en croix
et déposé dans un tombeau ?
Mettras-tu dans ce trou noir une lumière ?

Peu à peu la ligne verticale devient horizontale.
Et c'est ainsi, sous la pesanteur de sa gloire,
que Dieu devient homme.

 

proposé par Axel Imhof

 

Lire la suite

Relevez la tête - 9ème case du calendrier

   

Redressez vous et relevez la tete car votre redempteur arrive

Respire, relève la tête.

Laisse les hautes voûtes de l’église tirer ton regard vers le haut.

Cet espace qu’elles créent au-dessus de ta tête, il est à toi, investis-le.

Laisse l’Évangile te remettre debout.

Laisse-le apaiser cette peur qui te ronge et te fige.

Laisse-le déloger cette amertume au creux de tes épaules.

Laisse-le effacer la honte qui te fait baisser la tête.

Redresse-toi, relève la tête, car ton rédempteur est proche.  

 

Axel Imhof   

 

Axel Imhof

 

Lire la suite

Chipie : "Moi aussi, j'ai quelque chose de Johnny"

(Calendrier de l'Avent du vendredi 8 décembre)

Chipiejohnny

Chipie fait son cinéma

Quelque chose de Johnny

Chipie, vous connaissez ? C'est la mascotte du pasteur. Parfois, elle fait son cinéma. Même au culte.

Et pour la première fois : dans le calendrier de l'Avent ! Oh! si le pasteur apprend ça. Hihi :-) 

Pendant ce temps de l'Avent, avec la mort du chanteur, elle se découvre "quelque chose de Johnny", elle aussi...

Si la vidéo ne fonctionne pas ci-dessous, regardez-la directement sur Youtube (cliquez)

 

J. Grauling

 

Lire la suite

En avent, à l'aventure

(Calendrier de l'Avent du jeudi 7 décembre)

Schweitzer 1

En avent, à l'aventure !

L'histoire tourne à ton avantage

car, lavant toute forfaiture,

le Tout-autre avance humble et sage

 

Loin des puissants, loin des savants,

Le Très-Haut s'avance petit

Pour te mettre en avant,

Pavant des routes aplanies.

 

Renonce à t'inventer des châteaux en Espagne,

cesse de combattre tes moulins à vent !

"Avent" : arrive Celui qui t'accompagne.

A l'aventure ! En Avent !

 

J. Grauling

 

chantez au Seigneur un cantique nouveau - 6ème case du calendrier

Cette année, mes voisins ont accroché d’immenses anges illuminés et armés de trompètes sur leur façade. Chaque fois que j’entre ou que je sors de chez moi, je m’imagine les anges en train de chanter là-haut…

Synaxis 20archangels2 20flyer

Je ne sais plus qui m’a dit une fois au détour d’une conversation : « je n’arrive plus à chanter, je n’ai plus de voix, mais ça ne fait rien… un jour, je chanterai avec les anges ! » Chanter avec les anges…Cette perspective m’enchante.

Bon, la Bible ne dit pas exactement que les anges chantent. Dans l’évangile de Noël, par exemple, quand une nuée d’anges déclame les louanges de Dieu en disant « Gloire à Dieu au plus haut des cieux », il n’est pas dit explicitement qu’ils chantent, simplement qu’ils le « disent »… mais comment imaginer qu’ils disent cela autrement qu’en chantant ? La louange est étroitement associée au chant. Dans les psaumes déjà, on loue Dieu en musique : « Chantez au Seigneur un cantique nouveau. » Y a-t-il un plus beau moyen de dire sa reconnaissance et son amour qu’en chantant ?  Le chant est un élan qui est porté par l’être entier. Pas seulement par les cordes vocales, mais par tout le corps, des cheveux jusqu’aux doigts de pied, et par les émotions, l’énergie, les aspirations. C’est une façon de se donner entièrement, et d’exprimer ce qu’il y a au fond de nous-même.

Que ce temps de l’Avent soit donc l’occasion de chanter avec les anges. Chantez au Seigneur un chant nouveau ! Chantez au culte, en voiture, à la chorale, en cuisinant, sous la douche… Même si vous pensez que vous ne savez pas chanter, même si vous êtes encore traumatisé par ce prof de musique qui vous disait que vous ne saviez pas tenir une note, même si vous avez un chat dans la gorge, même si ce n’est qu’un murmure, même si c’est seulement à l’intérieur, chantez ! Et les anges vous accompagneront. Ils diront de leur voix fine comme un silence tout ce qu’on ne peut exprimer avec une voix humaine.

On ne trouve pas encore d’enregistrement de voix d’ange sur Youtube, alors je vous laisse avec le chanteur Sting qui prête sa voix à l’ange Gabriel :   

 

A. Imhof

Lire la suite

un petit quizz - 5ème case du calendrier de l'Avent

Fond de noel point d interrogation sur le verre en sueur l autobus 103851738

 

Pour cette cinquième case de notre calendrier de l'Avent, je propose un défi !!! J'ai mijoté un petit quizz sur le temps de l'Avent et sur Noël. Certaines questions sont assez ardues, saurez-vous y répondre ?

        A vous de jouer en cliquant ici

 

Bon mardi à toutes et à tous !!

A. Imhof

Lire la suite