Paroisse protestante de Sélestat

Bienvenue sur www.martinbucer.org

eglise.jpgCe site a pour objectif de vous présenter la Paroisse Protestante de Sélestat. Vous y trouverez des informations pratiques et toute l'actualité concernant la vie et l'histoire de la Paroisse Protestante de Sélestat (UEPAL), ville natale de Martin Bucer en Centre-Alsace.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur www.martinbucer.org.

 

Pour consulter le Partage-Présence, le bulletin des paroisses protestantes du Centre-Alsace, en version blog : http://partagepresence.over-blog.com/

Le site de la paroisse de Sundhouse-Marckolsheim : http://eglisedesundhouse.wix.com/paroisse

 logo-uepal.png

Evénements à venir

Aucun élément à afficher

Bloc-notes

Lancement de ma chaîne Youtube - Calendrier de l'Avent Dec7

Aujourd'hui, pas de texte, pas de photo, mais une vidéo !! Je lance ma chaîne Youtube, air vicaire. Sur cette chaîne, vous trouverez des réflexions et des méditations sur des textes bibliques et des enjeux de la foi, des interwiews, des reportages... Je vous invite à découvrir la vidéo de présentation : 

D'autres vidéos suivront très prochainement sur ce calendrier !!!

Axel Bieber

Les légendes de Saint Nicolas - Calendrier de l'Avent Dec6

C’est la Saint Nicolas !! Ce matin, pendant la préparation des Partage Présence qui seront bientôt dans vos boites aux lettres, nous avons bien commencé la journée avec des savoureux Maennele, des gâteaux, des pains d’épices et des mandarines (merci à Francine, Michelle et Eliane !)

Stnicolas

La saint Nicolas, c’est aussi l’occasion de se remettre en mémoire toutes les légendes associées à Nicolas de Myre, cet évêque qui a vécu au troisième siècle. Sa vie, telle que la tradition nous la raconte, fut jalonnée de miracle. Tout bébé déjà, Nicolas accomplissait des miracles : il s’est tenu debout sur ses jambes pour recevoir son baptême, et il refusait de téter le sein de sa mère lorsque l’Eglise prescrivait un jour de jeûne.

Plus tard, lorsqu’il était évêque de Myre, Nicolas vint en aide à une famille ruinée. Le père ne pouvait pas marier ses filles, faute de dot à offrir, et les contraignit à la prostitution. Pour les sortir de cette situation, l’évêque vint déposer tous les jours des pièces d’or devant la maison.

Il sauva aussi de la noyade des marins pris dans une grande tempête en les rassurant, en priant et en prenant lui-même le gouvernail pour les amener à bon port. Il sauva aussi trois officier d’une condamnation à mort injuste en apparaissant dans un rêve de l’empereur Constantin.

On croyait autrefois dur comme fer à ces légendes. Aujourd’hui elles prêtent plutôt à sourire, surtout à nous protestants, car la Réforme a très vite pris ses distances avec les traditions et les cultes de saints pour se concentrer sur l’essentiel, le Christ mort et ressuscité. Pourtant, je crois que l’on gagne à se replonger dans ces vieilles légendes, à s’imprégner de leur poésie. Elles nous parlent d’un monde où la misère sociale, l’injustice, les catastrophes naturelles n’ont pas le dernier mot, et cela fait du bien. Elles ne nous racontent pas des faits, elles ne nous parlent pas de la réalité concrète, matérielle, mais d’une autre réalité, spirituelle. Elle nous parle du royaume des cieux, où la vie a toujours le dernier mot.

En ce jour de Saint Nicolas, patron des écoliers, ces légendes peuvent réenchanter notre regard, nous faire retrouver un regard d’enfant pour guetter dans notre vie les germes du Royaume des cieux.   

Axel Bieber

Lire la suite