Suivre le lièvre jusqu'à Pâques

Ventepaques202102

Lièvres, lapines, oeufs...

Samedi dernier, nous nous sommes retrouvés dans la cour de l'Espace Bucer pour un marché de Pâques. Christa, Yves et Christian ont exprimé leurs talents pour proposer toutes sortes de décorations pascales. Le public était peu nombreux mais au rendez-vous.

Ces moments de rencontre sont précieux en ce temps de disette pandémique. Accessoirement, la caisse a été abondé de presque 700€. Merci à tous qui se sont mobilisés !

Les motifs printaniers (fleurs, lapins, oeufs, oiseaux) ont eu la part belle. Bien sûr, ces symboles de la renaissance printanière n'ont rien de spécifiquement chrétien. Tout le monde s'en réjouit. Les couleurs vives et la gaité qui s'en dégage nous font oublier les duretés de l'hiver et les privations de la pandémie.

Mais nous pouvons essayer d'y mettre un sens plus profond et spirituel.

Suivre le lièvre...

Le regretté Bernard Kaempf, professeur de théologie pratique, a présenté un jour Jésus Christ comme lièvre à suivre.

Dans les courses de fond (marathon, 5000m, course d'obstacles...), le lièvre est un bon coureur qui mène la course à ses début pour faire le tempo, la pace. Il donne un rythme soutenu mais sans excès, puis s'efface à quelques tours de la fin pour laisser les champions se disputer la victoire ou établir un record. Vous connaissez le principe du Tour de France où les coéquipiers fendent le vent et impriment une vitesse élevée pour permettre au leader de se concentrer sur le final afin de l'emporter.

Les apôtres présentent occassionnellement notre vie comme une course à épreuves. Pour ne pas s'y décourager ni refuser les obstacles, il est important de garder les yeux fixés sur le Christ, afin de le suivre et de mener notre existence à bon port. Jésus a remporté la plus importante des courses, désormais il est le lièvre à notre service pour nous faire remporter notre combat sans nous essouffler ni nous endormir.

Ainsi donc, nous aussi,  (...)

rejetons tout fardeau et le péché qui sait si bien nous entourer,

et courons avec endurance l'épreuve qui nous est proposée,

les regards fixés sur Celui qui est l'initiateur de la foi et qui la mène à son accomplissement,

Jésus,

lui qui, renonçant à la joie qui lui revenait, endura la croix au mépris de la honte (...)

Oui, pensez à celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle opposition contre lui,

afin de ne pas vous laisser accabler par le découragement.

Hébreux 12, 1-3 (Traduction oecuménique de la Bible)

... jusqu'à Pâques

Assister au culte le vendredi saint était pendant longtemps le must de tout protestant. Les temps ont changé, et désormais cela s'équilibre avec la fréquentation des cultes de Pâques. Tant mieux, n'est-ce pas, puisque c'est la fête chrétienne la plus importante ?

Gardons-nous toutefois de la tentation de faire l'impasse sur la Passion. La joie de Pâques n'est pas un bonheur facile qui se console aux oeufs en chocolat. Elle est au contraire cette joie imprenable et profonde qui surpasse les épreuves après les avoir vaincues.

Suivons donc le Christ tout au long de cette semaine sainte, pendant le repas d'amitié où il se fait serviteur de tous, la solitude de sa prière à Gethémané, son arrestation et son procès inique, son chemin de croix et son combat avec la mort, sa mise au tombeau. Afin de nous retrouver dimanche matin avec la lumière de la vie nouvelle et de la Résurrection !

Bonne montée à Pâques à vous tous !

Jürgen Grauling

 

Les cultes des prochains jours

Mercredi saint, 31 mars, 20h CarAime sur Internet : LIEN

Jeudi saint, 1er avril, 18h-18h40 Veillée de Sainte cène (église)

Vendredi saint, 2 avril, 9h culte en allemand avec Sainte cène (église)

Vendredi saint, 2 avril, 10h15 culte avec Sainte cène (église)

Samedi saint, 3 avril, 16h Petits Petons (célébration ludique pour les 1-6 ans et leurs familles, église)

Dimanche de Pâques, 4 avril, 7h matines (église)

Dimanche de Pâques, 4 avril, 10h15 culte avec Sainte cène (église)

Lundi de Pâques, 5 avril, départ 17h30 en l'église Sainte Foy, chemin de Pâques oecuménique

Célébration oecuménique sur France 3 Alsace

Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre à l'église, peuvent suivre une célébration oecuménique enregistré à la Cathédrale sur France 3 Alsace : Vendredi saint à 10h45

Vous pouvez le voir et le revoir sur YouTube : lien vers la page UEPAL.FR

ET AUSSI

Parenthèses de Carême

Tous les jours jusqu'à dimanche : une impulsion vidéo (ce mercredi saint avec Jean-Philippe Lepelletier), un moment musical, un cantique, une prière !

Lien vers les Parenthèses de Carême sur UEPAL.FR

Ventepaques202101Ventepaques202103

 

 
Vous devez être connecté pour poster un commentaire