Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Une confession de foi

Eternite2017

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition que je suis plus que poussière. Que j’ai reçu d’ailleurs le don de m’émerveiller, de m’éveiller à plus grand que moi, le don d’aimer.

Parfois j’ai l’intuition que l’immense univers tourne rond, en harmonie, malgré la froideur et la méchanceté, malgré l’inconstance et l’éphémère de la vie.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition que je pourrai laisser derrière moi mes erreurs, que je n’ai plus besoin de me laisser enfermer dans un passé qui pèse.

Parfois j’ai l’intuition d’entendre une voix qui me dit d’aller de l’avant, d’oser la vie sans calculer, d’oser l’amour sans attendre de retour, d’embrasser l’espérance.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition qu’une force guide mes pas titubants. Parfois j’ai l’intuition que je suis poussière d’étoile, animée d’un souffle vivant qui aspire au vivant. Et qui, un jour, entrera dans le vivant, pleinement.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

 

(jg 26 nov 2017 dimanche de l'Eternité)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire