Culte au téléphone ou sur Internet

  • Par
  • Le 23/04/2020
  • Commentaires (0)

Faites-le savoir autour de vous : ce dimanche on peut participer au culte avec un simple téléphone (fixe ou portable). Si toutefois, vous avez un ordinateur/tablette équipé (microphone/haut-parleurs) et une bonne connexion Internet, mieux vaut passer par le lien Internet : le son est meilleur, l'image est possible !

Culte par téléphone !

Culteautelphone20200426 1

Une première expérience concluante

Dimanche dernier, le premier culte par téléphone était une belle expérience. Nous retrouvons - à bonne distance - un sentiment de communauté et de convivialité.

Les uns étaient là au téléphone, les autres sur leur ordinateurs. Nous avons pu échanger quelques nouvelles, puis avoir un temps de culte (30 minutes) ensemble. Seul le chant en commun n'est pas vraiment possible.

Comment ça marche ?

Sur votre téléphone, vous composez le numéro d'appel, qui est le numéro d'un simple portable français, pas surtaxé. Ce sera au prix de la communication : vérifiez si elle est incluse dans le forfait ou si les appels vers les portables sont limités ou payants. 

Après, on vous invitera à composer un code pour accéder au culte. On s'y retrouve en même temps que tous les autres qui auront appelé. Pendant quelques minutes, on peut se donner des nouvelles, puis écouter le culte assez bref. Malheureusement, on ne pourra pas chanter ensemble, mais éventuellement écouter un cantique chanté par une personne. La qualité sonore n'est pas parfaite non plus. C'est un pis aller pour nous donner encore plus envie de nous retrouver après.

Sinon, les personnes équipées : passez par Internet. (Son meilleur, possibilité de l'image)

Programme :

1) Dimanche 26 avril : entre 10h15 et 10h35 arrivée des participants, échange de nouvelles etc.

2) Entre 10h35 et 11h05 culte : Cantique, Psaume, prière, cantique, texte biblique, court message, cantique, Intercession, Notre Père, bénédiction, A toi la gloire.

3) "Sortie d'église" entre 11h05-11h15

Ce dimanche, tous le consistoire peut se réunir. De toute façon, il y aura sans doute aussi des invités de plus loin (dimanche dernier de Paris, de Wissembourg et de Beblenheim).

Etape par étape

Dimanche entre 10h15 et 10h35 :

Téléphone : appelez le 07 56 75 00 33

- puis : composez le code : 5 38 23 50 #

Pas besoin d'ordinateur, pas besoin d'Internet, juste d'une ligne de téléphone, fixe ou portable !

Même si par ordinateur, ça passe mieux :

Ordinateur : https://join.freeconferencecall.com/selestuepal

- on vous demandera de renseigner une adresse mail et un pseudonyme

Si vous voulez inviter quelqu'un au culte qui habite à l'étranger, demandez-moi un numéro non surtaxé dans le pays en question !

Pour vous préparer :

les textes et thèmes du dimanche de la Miséricorde Divine ("Le Bon Berger") 26 avril :

Jésus proclame : Je suis le bon berger. Mes brebis écoutent ma voix. Je les connais, et elles me suivent. Et je leur donne la vie éternelle. Jean 10,11a.27-28a (mot d'ordre)

Psaume : 23

Texte biblique : 1 Pierre 2,21b-25 (Evangile qui ne sera pas lu : Jean 10,11-16.27-30)

Chants : Le Tout-puissant est mon berger (clic) - A toi la gloire (clic)

J'espère vous entendre nombreux dimanche. D'ici là, portez-vous bien et soyez gardés,

Jürgen Grauling
Pasteur

 

LogouepalgaucheParoisse Protestante de Sélestat

Espacebucer

Invitez vos amis à s'abonner aux nouvelles : http://www.martinbucer.org/newsletters

 

#linstantcommunion de ce soir : (18h sur le groupe Facebook du même nom)

#linstantcommunion de ce soir est préparé par Amaury Charras

(LIEN de la vidéo : https://www.facebook.com/Linstantcommunion/videos/255876538932610/)

Voici le texte (il sera suivi du Notre Pere et d’une bénédiction)

Prière nourrie par le récit du Passage de Yabboq, Genèse 32, 23- 33
Linstantcommunion du 23 avril 2020
Au cours de la nuit, Jacob se leva, prit ses deux femmes, ses deux servantes et ses onze enfants.
Il leur fit traverser le gué du Yabboq avec tout ce qu’il possédait.
Il resta seul, et quelqu’un lutta avec lui jusqu’à l’aurore. Genèse 32, 23-25
Prions le Seigneur,
L’on se sait en marche nous aussi ô Dieu, sur ce passage étroit de notre histoire.
Chemin où l’on est appelé à faire face, à combler des fossés, à lutter contre un adversaire qui nous
échappe.
Aujourd’hui Dieu de la vie, quel chemin déstabilisant nous vivons au travers de la pandémie.
Véritable coup d’arrêt, où le temps est comme en suspens, où l’on fait face à nos peurs, nos
tourbillons, nos folies.
Jacob lutte, toute la nuit. Que le chemin est long, à quand l’aurore du matin ?
A quand l’aurore du jour d’après ? A quand la fin de la maladie ?
Je te remets Seigneur ce temps du gué pour chacun d’entre nous, chemin de lutte, chemin qui
laissera des traces.
-/-
Quand l’adversaire vit qu’il ne pouvait pas vaincre Jacob dans cette lutte, il le frappa à
l’articulation de la hanche, et celle-ci se déboita. Genèse 23 v 26
Seigneur Dieu, les douleurs sont vives ! Larmes pour celles et ceux qui nous ont quittés. Larmes pour
celles et ceux qui traversent cette maladie périlleuse. Larmes, pour celles et ceux qui donnent tout,
pour soigner, aider, être là. Toi, Tu luttes au côté du personnel soignant, les accompagnants, les
aidants, nous te les remettons ardemment.
En nous-même nous savons aussi que ce temps de lutte, se vit comme Jacob dans le face à face avec
toi, comme un combat pour la vie, comme un ami qui retient par la main celui qui court vers le
danger. Tu nous secoues, tu nous saisis, nous t’agrippons, nous te cherchons, nous faisons fausse
route pour mieux te retrouver, tu nous stoppes comme pour nous inviter à prendre un nouveau
chemin.
O Dieu, nous te prions pour les décisionnaires, les responsables politiques pour que demain quand le
soleil se lèvera sur notre nuit, nous puissions avoir le courage de prendre les décisions qui
promeuvent la vie.
-/-
Après avoir demandé la bénédiction à son adversaire, Jacob reçut un nouveau nom : Israël. Celui
qui lutte avec Dieu. Jacob repartit de cette nuit avec l’assurance d’avoir vu Dieu face à face.
Seigneur, viens apporter discernement et vérité à nos coeurs, et le courage d’avancer, de tenir
jusqu’au bout de notre nuit.
Que notre lutte contre la pandémie, nous donne de saisir notre place, notre rôle, notre avenir sur la
terre.
Nous te remettons les artisans du monde, les bâtisseurs et les bâtisseuses d’aujourd’hui et de
demain, les hommes et les femmes qui repensent le monde et permettront à l’ensemble de
l’humanité de trouver un quotidien où tous les besoins fondamentaux puissent être comblés.
Nous te remettons dans le silence de nos coeurs, toutes celles et tous ceux qui comptent à nos
coeurs, proches et lointains, prends soin d’eux.
Et ensemble nous voulons te dire la prière que ton Fils le Christ nous a donné :
Notre Père …

 
Vous devez être connecté pour poster un commentaire