Vendredi saint : un monde s'effondre

Je ne sais pas vous. Mais pour moi, ce confinement commence à peser. Pas le fait d'être enfermé. Nous ne le sommes pas tant que cela : avec l'heure d'activité physique, les courses, voir le travail du jardin, nous pouvons tout de même profiter de ce printemps exceptionnel.

Ce qui est pesant, c'est plutôt le fait de ne pas pouvoir se retrouver, se rassembler, se saluer en se donnant la main ou en s'embrassant, prendre des nouvelles autrement que par téléphone ou messages, faire des cultes ensemble, le petit-déjeuner de Pâques ! Le pire, c'est que nous n'en sortirons que très progressivement avec la contagiosité qu'on prête à ce virus. Même lorsque le confinement sera levé, la "distanciation sociale" restera, des restrictions perdureront, même les repas de famille et les réunions sont problématiques tant qu'il n'y a pas de vaccin valable ou que le virus n'aura pas disparu.

A quoi ressemblera notre vie de demain, notre vivre ensemble ? Ne parlons pas de la reprise de l'activité économique.

A considérer qu'un minuscule virus met le monde entier sens dessus-dessous (tohu bohu), on prend conscience qu'on est bien peu de chose, ne trouvez-vous pas ? Personnellement, je prends conscience avec plus d'acuité des grâces dont nous bénéficiions jusqu'ici et peut-être aussi ce dont nous bénéficions toujours ou autrement.

Tout de même, un monde s'écroule, ou presque. Et il faudra bien une Résurrection pour envisager le monde de demain.

Peut-être comprenons-nous mieux ces jours-ci l'hébétude des disciples et des proches de Jésus qui ont basculer leur monde en quelques jours seulement, du dimanche triomphal des Rameaux au shabbat du silence de mort, après un Vendredi atroce.

Tenons cette tension pendant ces heures du samedi saint, pour nous défaire des futilités d'hier sans savoir à quoi ressemblera le Jour Nouveau !

Bonne montée vers Pâques, soyez gardés,

Jürgen Grauling

 

Cultes internet et télévisés

Si vous n'avez pas pu suivre la célébration oecuménique de ce vendredi saint sur France 3 Alsace, précipitez-vous sur l'émission en replay. Je vous assure que ce culte était exceptionnel, sur la forme et le fond ! (clic sur l'image)

Vendredisaintfrance3

Cultes sur YouTube, notamment sur les châines des Protestants du Vignoble, la Paroisse sous les Platanes (Graffenstaden/Amaury Charras) et Mulhouse (clics sur les logos respectifs, les cultes sont en général postés la veille ou le matin tôt

Youtubevignoble Youtubesouslesplatanes Youtubemulhouse

Semaine sainte

Opération ICHTHUS : Vivre Pâques en confinement
Dans la période de confinement que nous vivons, chaque jour est l’occasion d’un nouveau défi, d’une rencontre seul-e ou en famille avec Dieu et sa parole. Vivons avec intensité cette Semaine sainte à travers prières, méditations et bricolages !
 

La Semaine sainte est l’occasion de préparer Pâques et de vivre sa foi chez soi à travers de nombreuses initiatives locales. Cultes, méditations, prières, activités, tout est là pour vivre une montée vers Pâques intense. Retrouvez ces ressources, ici.

 

Dimanche de Pâques

 

Une vigile pascale : lien visible dès le samedi 18h

Vigileuepal
Vous aimez le feu, l’eau, la musique.
Venez découvrir les temps forts d’une vigile pascale, tradition de l’Église ancienne, ravivée dans nos Églises dans les années soixante.
Nous cheminerons symboliquement de la nuit à la lumière, renouvellerons nos vœux de baptême et proclamerons l’évangile de la résurrection.

Présence protestante, sur France 2 de 10h à 11h. Culte de Pâques en direct et en eurovision avec la paroisse protestante du coude du Rhône (Suisse). Célébration : pasteurs Pierre Boismorand, Hélène Küng, et Agnès Thuégaz. Musique et chants : conduits par Léonard Muller.

ZDF : Evangelischer Gottesdienst aus der Saalkirche in Ingelheim 9h30

L'UEPAL diffusera dans les journaux régionaux une page avec une liturgie familiale pour les fêtes.

A découvrir ici :

Joyeusespaquesuepal

Bien sûr, il y aura un message oecuménique de l'archévêque et du président de l'UEPAL, également.

Message de Pâques de l'UEPAL

(Christian Krieger, président de l'EPRAL, vice-président de l'UEPAL, président de la Conférence des Eglises Protestantes d'Europe)

Message de Pâques

La chrétienté s’apprête à commémorer la passion et la mort du Christ, à célébrer sa résurrection en gloire de manière tout à fait inédite. Cette année, et pour la première fois, les croyants ne pourront se rassembler pour prier et chanter ensemble, se réunir pour faire silence devant Dieu et se mettre à l’écoute de sa parole, se retrouver pour partager le pain et la coupe. Cette année, pour la première fois les croyants célébreront la victoire de la vie, alors qu’ils sont confinés, privés de la possibilité de se rencontrer et de partager. Ils recevront à Pâques, un message de libération alors qu’ils demeureront privés de la liberté de circuler. 
 
Qui plus est, nous célébrerons la victoire en Christ sur la mort en un moment où l’humanité lutte contre la pandémie du Covid 19, cette maladie virale qui ravage le monde, provoquant un nombre incalculable de deuils et souffrances. Nous célébrerons la victoire de la vie en un moment où bien des personnes sont désespérées de ne pouvoir accompagner leurs proches dans la maladie, voire les derniers instants de vie.
 
Plus que jamais, l’actualité nous rappelle combien l’espérance est une dimension de la foi. « C'est en espérance que nous sommes sauvés » affirme l’apôtre Paul dans l’Épître aux Romains, avant de poursuivre « Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance : ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore ? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance. » (Romains 8, 24-25)
 
Les pasteurs, avec des trésors de créativité inédits, cherchent à être proches des fidèles et à leur offrir des temps de spiritualité. Pour partager plus largement le souffle d’espérance qui s’origine de l’Évangile du matin de Pâques, l’UEPAL avec le Diocèse de Strasbourg a obtenu la diffusion d’une célébration du Vendredi saint sur France 3 Alsace (à 10h30), qui honore ainsi sa mission de service public. Qui plus est, l’UEPAL vous offrira le dimanche de Pâques une page dans les trois quotidiens régionaux avec des éléments pour fêter Pâques.*
 
Que l’Évangile de Pâques lève ce souffle d’espérance dans les cœurs et les pensées des Chrétiens, que le souffle de Dieu anime notre attente persévérante afin que l’Église et chacun en particulier deviennent à son tour porteur d’espérance et de lumière dans notre monde ravagé par trop de souffrance. Et que Dieu trois fois saint, lui qui est, qui était et qui vient, bénisse son humanité et la garde.
 
Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !
 
 

Témoignage : remis du COVID19

par (clic sur l'image) :

Christianalbeckeruepal

Et bien sûr

#linstantcommunion, tous les soirs à 18h

Initié par les pasteurs Stéphanie Ferber-Helbringer et Jürgen Grauling, le groupe Facebook portant ce nom compte désormais plus 2000 membres dans toute la France (et l'étranger francophone).

Tous les soirs, un moment de prière en commun. Pour les fêtes, des moments particuliers. Toujours à 18h du soir.

18h #linstantcommunion

Vous pouvez demander à adhérer au groupe Facebook #linstantcommunion (clic) et vous connecter à 18h.

Samedi : Marc Schaeffer avec un message d'encouragement de Christian Krieger, président de la Conférence des Eglises Protestantes d'Europe

Dimanche : Chemin d'Emmaüs avec Sainte Cène

Pour vous préparer à cette Sainte Cène un peu inhabituelle :

- lisez et méditez l'histoire des disciples d'Emmaüs (Luc 24)

- préparez chez vous : une coupe avec du vin (ou du jus) et du pain

- connectez-vous dimanche à 18h à la séance vidéo du groupe Facebook #linstantcommunion

 

Voici la prière de ce vendredi soir (par Evelyne Schaller, pasteure actuellement en poste sur les Iles de Saintonge)

PRIERE D'INTERCESSION : Seigneur Dieu nous te rendons grâce, pour ta présence, tout au long de nos sentiers, pour ta Parole qui nourrit, pour ta vie donnée une fois pour nous libérer de tout enfermement.
Nous faisons ce soir mémoire d'une nuit et d’un jour vieux de 2000 ans, mais nous n'oublions pas que tous les jours, ici et ailleurs, c'est Vendredi Saint pour beaucoup d'Hommes sur terre !
Nous te prions en Jésus abandonné, en Jésus trahi, en Jésus renié pour ceux qui sont malades, les personnes qui ont peur de mourir, celles qui meurent sans pourvoir être accompagné.
Oh toi qui as pu garder au pied de ta croix ta mère, l’autre Marie et le disciple que tu as aimé, soit compatissant en ces jours d’extrême solitude au moment de la mort.
Qu’elles ressentent dans leur dernier combat ta présente apaisante à leurs cotés.
Nous voulons te prier pour les familles, dans un deuil inconsolable comme tous tes amis l’ont été à ta mort. Que la lumière de ta résurrection les fasse voir des jours nouveaux où tu essuieras toute larme de leurs yeux.
Et que nous-même sachions, malgré l’éloignement, manifester à ces endeuillés notre affection, notre amitié.
Nous voulons te prier pour les personnes particulièrement vulnérables en ces temps de confinement. Toi qui as dit à Marie et à Jean, « voici ta mère, voici ton fils », nous te remettons les personnes âgées seules, les enfants éloignés, les familles qui vivent ce confinement comme extrêmement difficile dans des conditions exiguës, dans des violences conjugales et parentales. Seigneur accorde-nous des liens nouveaux, des propositions pour trouver comment alléger leurs souffrances.
A cette heure furtive de la nuit où ton corps va être enseveli par des amis qui en prennent soin, nous te remettons toutes nos nuits, avec leurs craintes, leurs projets reportés, les incertitudes du lendemain. Que tu puisses prendre soin de notre corps et de notre âme meurtris.
Nous te rendons grâce avec Joseph D’Aritmathée et Nicodème qui ont pris soin de toi, pour tous ces humbles qui soignent, qui travaillent, qui risquent leur santé et leur vie, qui restent au service de la population.
Enfin, comme Pilate interpellé par ta sagesse, permet que nos gouvernements prennent les décisions sanitaires absolument nécessaire pour enrayer cette pandémie, et qu’enfin ils sachent trouver les forces, les idées, les convictions pour faire face à la crise économique mais qu’ils ne s’en lavent pas les mains.
Seigneur entend notre prière lorsque nous te disons d’une même voix, la prière que tu nous as enseignée
Notre Père qui es aux cieux…

LogouepalgaucheParoisse Protestante de Sélestat

Espacebucer

Invitez vos amis à s'abonner aux nouvelles : http://www.martinbucer.org/newsletters

 
Vous devez être connecté pour poster un commentaire