Un son venu d'ailleurs - Calendrier de l'Avent Dec14

  • Par axelimhof
  • Le 14/12/2016
  • Commentaires (0)

Avant de venir à Sélestat pour commencer mon vicariat, j'ai vécu deux ans à Munich, c'est à dire deux temps de l'Avent. Là-bas, je suis tombé amoureux des chants de Noël des régions alpines, interprétés à trois voix et accompagnés par une mélodie au Hackbrett, une sorte de citare dont on frappe les cordes. Ces chants ont quelque chose d'incroyablement doux et reposant, en particulier celui-ci, Es wird gleich dumpa (dunkel), qui vient d'Autriche :


 

 

Voici les paroles en Allemand avec une proposition de traduction (très approximative) en français: 

 

Es wird schon gleich dunkel


Es wird schon gleich dunkel, es wird schon gleich Nacht,
Il fera bientôt sombre, la nuit approche
Darum komm ich zu dir her, mein Heiland auf d’Wacht.
C’est pourquoi je viens vers toi, mon Sauveur, mon gardien  


Will singen ein Liedlein dem Kindlein, dem kleinen.
Je veux chanter une chanson pour le petit enfant
Du magst ja nicht schlafen, ich hör dich nur weinen.
Tu ne veux pas dormir, je t’entends pleurer
Hei, hei, hei, hei,
Schlaf süß, herzlieb’s Kind.
Dors, mon coeur

Vergiss jetzt, o Kindlein, dein’ Kummer, dein Leid,
Oublie, mon enfant, ton chagrin, ta peine
Dass du da musst leiden im Stall auf der Heid’.
ce que tu dois endurer dans cette grange en pleine campagne
Es zier’n ja die Engel dein Krippelein aus,
Les anges entourent si joliment ta crèche !
Möcht’ schöner nicht sein in dem vornehmsten Haus.
Ce ne serait pas plus beau dans une grande maison
Hei, hei, hei, hei,
Schlaf süß, herzlieb’s Kind.
Dors, mon coeur


O Kindlein, du liegst dort im Kripplein so schön;
Oh mon enfant tu es bien, là, dans la crèche
Mir scheint, ich kann niemals von dir dort weggehn.
Je crois que je ne pourrai plus me séparer de toi
Ich wünsch’ dir von Herzen die süßeste Ruh’;
Je te souhaite de tout mon coeur la plus douce des paix
Die Engel vom Himmel, die decken dich zu.
Les anges du ciel, ils te bordent
Hei, hei, hei, hei,
Schlaf süß, herzlieb’s Kind.
Dors, mon coeur

 
Schließ zu deine Äuglein in Ruh’ und in Fried’
Ferme tes yeux dans le calme et dans la paix
Und gib mir zum Abschied dein’ Segen nur mit.
Et donne-moi seulement, pour tout aurevoir, ta bénédiction  
Dann wird auch mein Schlafen ganz sorgenlos sein,
Alors je dormirai aussi sans soucis
Dann kann ich mich ruhig aufs Niederleg’n freun.
Je me réjouierai de mon repos  
Hei, hei, hei, hei,
Schlaf süß, herzlieb’s Kind.
Dors, mon coeur

En espérant que ce chant vous fera autant de bien qu'à moi!

Axel Bieber

 

Chaque jour de l'Avent, Axel Bieber et Jürgen Grauling, vous offrent un billet électronique. Pour voir les précédents : www.martinbucer.org/blog


   

Vous devez être connecté pour poster un commentaire