Les deux sacs - Calendrier de l'Avent Dec21

  • Par axelimhof
  • Le 21/12/2016
  • Commentaires (0)

« Rabbi Bunam dit à ses disciples : chacun d’entre vous doit toujours avoir deux sacs sur lui, pour piocher dans l’un ou dans l’autre selon le besoin. Dans le premier se trouve les mots : « Le monde a été créé pour moi ». Dans l’autre se trouve écrit : « je suis poussière et cendre ».

Cette citation a fait du chemin jusqu’à vous ! Je l’ai trouvée dans un livre de Dorothee Sölle qui cite un ouvrage du théologien juif Martin Buber, qui cite Rabbi Bunam, qui cite le Talmud et Genèse 18,27 !

C’est fou tout ce que cette citation parvient à dire en deux phrases sur la condition de l’être humain, qui est né d’un tas de terre et de poussière façonné à l’image de Dieu, qui se situe toujours quelque part entre les deux, qui est capable de tant de grandeur et de tant de petitesse, qui peut résister à tant de chose mais peut être emporté si vite, qui est tantôt comme un dieu et tantôt comme un vers de terre.

Luther, et à sa suite les églises protestantes, piochent plus volontiers dans le second sac, qui dit : « je suis poussière et cendre ». Et cela fait sens dans la démarche de Luther, cela lui permet de porter un regard lucide sur la condition humaine, de briser cette illusion qui voudrait que le chrétien soit totalement maître de ses choix, et qu’il puisse se comporter de façon infaillible et irréprochable. En insistant sur la petitesse de l’homme, il déculpabilise le croyant qui se trouve toujours de fait confronté à ses propres failles. Il montre que l’Homme ne saura se sauver par ses propres moyens mais sera sauvé par la grâce de Dieu, par son amour inconditionnel.

Mais à trop piocher dans le second sac, on en ignore le premier et le tableau n’est pas complet ! On oublie que l’être humain est une créature magnifique, créée à l’image de Dieu, appelée à de grandes et de belles choses. Appelé à construire, à consoler, à apaiser, à s’exprimer, à soigner, à entrer en relation, à aimer.

Dans la nuit de Noël, le Christ naît dans une crèche et embrasse la condition humaine dans ses deux aspects. Il devient un petit être fragile, menacé par le froid de l’hiver, dont la vie pourrait s’éteindre en un instant. Il devient un magnifique petit d’homme dont la vie encore à écrire est pleine de mille possibilités.   

                                                                                               8916190494 259dcb8970 z

 

Axel Bieber

Chaque jour de l'Avent, Axel Bieber et Jürgen Grauling vous offrent un billet électronique. Pour voir les précédents : www.martinbucer.org/blog

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire