Guetter l'aurore

17179707985 973cf61a19 z

Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. Voilà comment le poète psalmiste exprime son espérance (Psaume 130, 6).

Guetter l’aurore n’est pas ignorer la nuit. Bien au contraire, cet acte s’enracine au plus profond de l’obscurité en refusant de s’y abandonner à l’aigreur et la résignation. C’est compter obstinément sur la lueur d’un nouveau jour, d’une nouvelle année, d’une nouvelle génération ! Voici à Bethléem, un enfant vous est né, au milieu de la nuit ! Les bergers étaient de ces veilleurs de nuit. Les mages ont scruté le ciel. Siméon et Anne, jusque dans leur vieillesse, étaient d’infatigables pratiquants de la prière persévérante.

A leur suite, devenez des guetteurs d’aurore qui n’abandonnent pas le monde à sa noirceur. Soyez à l’affût, dans la prière, des prémices de Celui qui vient.

Votre Jürgen Grauling, pasteur

 

(crédit photo : Flickr, Philippe Rouzet)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire