Billets de jplepell

4 bougies, 4 espérances #CalendrierAvent22

Voilà quatre dimanches qu'elle nous accompagne fidèlement, dimanche après dimanche, semaine après semaine, on pourrait presque dire année après année. En effet, chaque année, elle symbolise non seulement notre attente de l'Avent, mais aussi tout ces temps passés autour d'elle à méditer, partager, à boire du vin chaud ou vivre un temps fraternel et convivial. Je parle bien entendu de la couronne de l'Avent, dont nous avons allumé aujourd'hui la quatrième bougie. Cela signifie que Noël est tout proche, que la venue du Seigneur est juste là, à notre porte. Elle est devenu tellement habituelle dans nos routines de l'Avent que nous oublions que chaque année, elle nous raconte une histoire : celle du Salut. Chaque bougie représente une autre étape, et nous offre un petit déroulé de l'histoire du Salut tel qu'on le trouve dans la narration biblique. 

  • La première bougie est celle d'Adam et Eve. À travers eux, cette première bougie est symbole du pardon que Dieu offre à chacun, peu importe sa condition, son passé, ses fautes. 
  • La deuxième, c'est celle d'Abraham et des pratriarches. Elle symbolise la foi. Elle nous invite à nous mettre à la suite de Dieu et à marcher dans ses pas avec confiance. 
  • La troisième, selon les traditions, est attribuée à Moïse ou à David. Mais dans tout les cas, elle nous parle de joie : la joie de l'alliance entre Dieu et son peuple, la joie de l'alliance entre Dieu et la lignée de David. 
  • Enfin, la quatrième bougie, que nous avons allumée aujourd'hui, est celle des prophètes, ceux qui ont annoncé la venue du règne de justice de et paix de Dieu. Cette dernière bougie nous rappelle notre responsabilité personnelle et communautaire à manifester les prémisses de ce règne à venir. 

Ces prochains jours, lorsque vous serez face à votre couronne de l'Avent, avec toutes ces bougies allumées, rappelez-vous de cette grande histoire, qui pour les chrétiens trouve son aboutissement en Jésus, le Christ, lui qui est notre pardon, l'objet de notre foi, de notre joie, de notre espérance. 

Jean-Philippe Lepelletier

1515003 10202668014920686 1978572272 n

Lire la suite

Suivre son étoile #CalendrierAvent 21

Suivre son etoile2 1

Et si cette année, pour les fêtes de Noël, vous viviez un temps méditatif en famille ?

Un temps pour se poser, laisser de côté l’agitation des préparatifs et des festivités pour s’imprégner de l’esprit de Noël.

Voici une proposition de déroulement pour une méditation à la maison de 10-15 minutes, à adapter selon vos envies et vos besoins. Elle a été conçue par Axel Imhof, bien connu des paroissiens de Sélestat et du Centre-Alsace, avec la pastorale conjugale et familiale. 

Vous la trouverez sur le site Acteurs UEPAL à ce lien

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite

L'appel des prophètes #CalendrierAvent18

Il y a plus de 2000 ans, le peuple juif était lui-aussi marqué par l’attente. L’attente d’une délivrance. L'attente d’un homme providentiel qui viendrait les secourir et les rétablir dans leur dignité de peuple libre. L'attente de celui qui viendrait "renverser les puissants de leur trône et élever les humbles au premier rang", comme le chante Marie dans son cantique en Luc 1. Cette attente puise sa source dans la l'écoute des prophètes de la Bible hébraïque. Sans cesse et sans répît, ces derniers se font les messagers de Dieu. Lorsque le peuple part vers une mauvaise voie, ils protestent et mettent en garde. Lorsque le peuple se retrouve dans la détresse, ils annoncent l'espérance et le Salut à venir. Continuellement, ils se font relais de l'appel de Dieu pour son peuple.

En insistant sur l'actualisation dans nos vies de l'attente du Seigneur qui est venu autrefois, en tant qu'enfant à Noël, nous oublions parfois que l'Avent est également aussi cette attente du Seigneur qui vient. Nous oublions de garder nos yeux tournés vers l'avenir, vers la promesse du Royaume dont nous attentons la venue pleine et complète. Porté par cet à venir, nous pouvons, comme le peuple en son temps, nous laisser porter par les paroles des prophètes. 

Quelle parole nous annonceraient aujourd'hui Esaïe, Jérémie, Amos ou Zacharie ? Une parole de consolation et d'espérance ("N'aie pas peur, je suis avec toi" - Esaïe 41) ? Une parole d'appel à la responsabilité, une parole de remise en question et de repentance ("Revenez à moi de tout votre coeur" - Joël 2) ? Un rappel de la sainteté divine ? Le protestantisme, à travers les âges, a toujours sû laisser la parole des prophètes résonner à travers nos vies, comme un rappel de l'appel fondamental de Dieu. Comment laisserons-nous ces hommes d'autrefois nous interpeller aujourd'hui ?

Quoi qu'il en soit, hier, j'ai vu passer hier l'appel de la SEMIS, qui m'a rappelé celui du prophète Michée : "Le SEIGNEUR t'a fait connaître, ô humain, ce qui est bon ; et qu'est-ce que le SEIGNEUR réclame de toi, si ce n'est que tu agisses selon l'équité, que tu aimes la fidélité, et que tu marches modestement avec ton Dieu ?" (Michée 6.8). La mission intérieure de nos Eglises nous rappelle notre responsabilité envers la justice vis-à-vis des plus démunis. Ils sont ainsi à la recherche de divers produits alimentaires qui ne sont que peu donnés par la Banque Alimentaire : huile d’olive – café ou café lyophilisé – thé ou tisane – cacao en poudre – conserves de poissons, fruits de mer, pâtés – sauce tomate – chocolat, bonbons et autres friandises – miel, confitures – sucre en poudre et en morceaux – « bredele » maison... N'hésitez pas à soutenir son oeuvre par des dons matériels ou financiers, ou à soutenir ainsi d'autres initiatives locales de solidarité. 

Jean-Philippe Lepelletier

Cette semaine dans en Centre-Alsace : 

Ce soir !! : 14ème Marche de la Lumière, (juifs, chrétiens et musulmans en route ensemble)
Départ 18h30, à la synagogue de Sélestat

Jeudi 19 : 4ème halte de l’Avent : « Presque arrivés à Noël, chantons Dieu qui vient vers nous ! »
19h-19h30, chœur de l’église de Muttersholtz

Samedi 21 : Cultes petits-petons de Noël (1-6 ans)
17h15-18h, Espace Martin Bucer (Sélestat)

Dimanche 22 : Culte en alsacien
10h15 à Sélestat 

Lire la suite

Le noeud de la foi #CalendrierAvent17

Le théologien Paul Tillich, dans son ouvrage La Dynamique de la foi nous parle justement de... la foi : ce quelle est, ce qu'elle n'est pas, ce qu'elle devrait et pourrait être. 

A travers son discours sur les déformations de la foi, on peut en déduire que la foi serait comme un noeud à trois cordes. D’un côté, ma foi est réflexion : j’utilise mon intelligence pour penser et appréhender les mystères de Dieu. C’est pour ça que nous avons des études bibliques, des catéchismes et des lieux pour réfléchir à notre foi. C’est la première corde. D’un autre côté, ma foi est aussi émotion, où je ressens l’amour de Dieu et sa présence avec moi. C’est pour ça que nous avons des cultes priants, des célébrations remplies de beauté et de musique, c’est pour ça que nous prenons la Ste Cène. C’est la deuxième corde. Et enfin, la foi est aussi action, volontarisme, mise en oeuvre de cet amour et de cette réflexion dans le monde, au service des hommes et des femmes qui nous entourent. Un amour qui se manifeste dans la diaconie, l’aide concrète, ou toute forme d’engagement. C’est la troisième corde.

Mais pour Tillich, dès qu’on tire un peu trop sur une des trois cordes, alors la foi est déformée. Si je tire trop sur la corde de l’action, alors ma foi se transforme en activisme, qui perd son fondement spirituel pour n’être plus qu’agitation. Si je tire trop sur la corde de la réflexion, alors ma foi ne sera plus qu'une intelligence hors-sol et abstraite, et elle perdra là aussi son fondement. Et si je tire trop sur la corde émotion, alors ma foi se transforme en réalité purement intérieure qui ne parle plus qu’à moi et plus à ceux qui m’entourent. La vie de foi se trouve au noeud de ces trois cordes, dans cet équilibre intérieur où s’accordent réflexion, action et émotion. 

En cette période de l'Avent, alors que nous vivons l'attente du Christ, comment vivons-nous notre foi ? 

Jean-Philippe Lepelletier

16400759343 c919658115 k

Crédits photo

Cette semaine dans en Centre-Alsace : 

Mercredi 18 : 14ème Marche de la Lumière, (juifs, chrétiens et musulmans en route ensemble)
Départ 18h30, à la synagogue de Sélestat

Jeudi 19 : 4ème halte de l’Avent : « Presque arrivés à Noël, chantons Dieu qui vient vers nous ! »
19h-19h30, chœur de l’église de Muttersholtz

Samedi 21 : Cultes petits-petons de Noël (1-6 ans)
17h15-18h, Espace Martin Bucer (Sélestat)

Dimanche 22 : Culte en alsacien
10h15 à Sélestat 

 

Lire la suite

Béni sois-tu ! #CalendrierAvent12

Béni sois-tu, Seigneur Jésus-Christ, 
de faire poindre à l'horizon l'aube des temps nouveaux. 

Béni sois-tu pour la promesse de ton règne
dans la justice et la paix, dans l'amour et la sainteté.

Béni sois-tu pour tout ceux qui ont connu ta lumière, 
qui t'ont laissé illuminer leurs vies
et qui sont devenus porteurs de ta lumière. 

Béni sois-tu de prier le Père pour qu'il nous communique
le feu du Saint-Esprit. 

Béni sois-tu pour ton Royaume, qui éclaire dès maintenant
ceux qui lui ouvrent leur coeur dans un esprit de pauvreté.

Béni sois-tu, Seigneur qui viens !

(Prière de l'Avent du livre de la prière quotidienne des Églises protestantes de Suisse romande)

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite

Strasbourg, 1 an après #CalendrierAvent11

C'était il y a un an. Notre belle région était frappée par un attentat au coeur du marché de Noël de Strasbourg, lieu symboliquement fort de cette période de l'Avent dans le monde entier. Armé d'armes à feu et de couteau, Cherif Chekatt a semé la terreur dans les rues de la ville, faisant 15 victimes, 5 morts et 10 blessés.

Un an après, cela ne doit pas nous laisser indifférent. 

Dans le texte de prédication de dimanche dernier, Jésus lançait un appel fort à ses disciples face à un monde qui donne l'impression de fonctionner à l'envers en marchant sur la tête : "Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance sera proche." (Luc 21.28). Face au déferlement du mal, chaque génération peut prendre courage et relever la tête. 

Face aux actes de haine et de violence qui déferlent dans nos vies : 
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche 

Face aux angoisses écologiques qui nous hantent : 
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

Face aux divisions sociales qui pèsent sur notre monde : 
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

Face aux conflits entre les peuples, entre les générations : 
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

Face aux inquiétudes sur un monde de plus en plus technique et mercantile : 
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

Face à l’indifférence face à la foi, face au rétrécissement de nos communautés:
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

Face à notre foi qui s’assoupit et tombe dans l’habitude : 
Redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche

L'anniversaire de l'attentat de Strasbourg ne doit pas nous laisser indifférents. Que ce souvenir habite nos coeurs, non pas pour entretenir notre tristesse ou notre défaitisme, mais pour que ce souvenir du Mal nous permette de relever la tête. Chaque génération peut se redresser avec courage face au mal, pour ne pas le considérer avec fatalisme et panique comme la réalité dernière. Car l'évangile nos rappele que derrière le mal vient toujours la délivrance, le Royaume du Seigneur qui me pousse à être artisan de paix, à agir pour la justice aujourd’hui.

Dulabiyw0aexszn

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite

Confession de foi de l'Attente #CalendrierAvent08

Seigneur, Tu m’as toujours donné le pain du lendemain,
et bien que pauvre, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours donné la force du lendemain,
et bien que faible, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours donné la paix du lendemain,
et bien qu’angoissé, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours gardé dans l’épreuve,
et bien qu’éprouvé, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours tracé la route du lendemain,
et bien qu’elle soit cachée, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu as toujours éclairé mes ténèbres,
et bien que sans lumière, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours parlé quand l’heure était propice,
et malgré ton silence, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu as toujours été l’ami fidèle,
et malgré ceux qui trahissent, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu as toujours accompli tes promesses,
et malgré ceux qui doutent, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m'as toujours traité avec patience, 
et malgré mon empressement, aujourd'hui je crois

Seigneur, Tu t’es toujours fait proche de moi
et malgré l’attente, aujourd’hui, je crois.

(inspiré par la confession de foi de Pomeyrols)

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite

L'annonciation en image #CalendrierAvent07

Annonciation Henry Ossawa Tanner

L'annonciation, Henry Ossawa Tanner (1859-1937), 1898

Voilà comment le peinte afro-américain Henry Ossawa Tanner représente l'annonciation de l'ange Gabriel à Marie.

Fils de pasteur, ce dernier aimait mettre en image des récits bibliques, insistant sur l'expérience religieuse d'un événement. Ici, il dépeint cette expérience de l'annonciation avec des couleurs très marquées, avec un accent sur la lumière de l'ange qui irradie la pièce entière. Mais le plus fort reste le regard de Marie : celui d'une jeune fille impressionnée, remplie d'appréhension face à l'annonce en cours. 

N'est-elle pas finalement chacun d'entre nous, lorsque nous faisons l'expérience fugitive d'être saisis par cette Parole qui nous dépasse ?

"Je suis la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole." (Luc 1.38)

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite