Billets de selestuepal

Marthe fait des bredle/S'Marthe bàckt Bredle - CalendrierAvent

(CalendrierAvent 2017 #11 décembre)

Flickrhans christian

(photo Flickr (c) Hans-Christian)

 

Marthe fait des bredle, déjà toute l’après-midi.

C’est qu’elle attend de la visite.

Le Seigneur arrive, ben oui, c’est bien ce que veut dire le mot Avent, n’est-ce pas ?

Il faut bien quelque chose à mettre sur la table.

Le pinot gris, vendanges tardives, est déjà acheté et mis au frais.

Le ménage est fait de fond en comble.

Recevoir ne s’improvise pas. Pour recevoir, il faut savoir se donner.

 

Marie médite, déjà toute l’après-midi.

C’est qu’elle attend de la visite.

Le Seigneur arrive, ben oui, c’est bien ce veut dire le mot Avent, n’est-ce pas ?

Il faut bien faire table rase dans son intérieur.

Toutes ces choses qui encombrent son âme, toutes ces fausses certitudes sont à mettre au rebut.

Le ménage est fait de fond en comble.

Recevoir ne s’improvise pas. Pour recevoir, il faut savoir s’offrir.

 

 

S’Marthe bàckt Bredle, schun de gànze Nomittàa.

Es sott doch Besüech gànn.

Ei joh, de Herr kummt, heisst die Zit nit desdewàje Advent?

Sie müess jà ebbs uff de Tisch bekumme.

De Tokayer Spotläs isch schun g’käuft un im Isschrànk verschtäut.

Alles isch hundertprozentig süffer gemàcht.

Empfànge kà mer nit impovisiere, fer züem empfànge müess mer sich verüsgànn.

 

S’Maria bàtt, schun de gànze Nomittàa.

Es sott doch Besüech gànn.

Ei joh, de Herr kummt, heisst die Zit nit desdewàje Advent?

Sie müess in sich drin Platz màche.

Allès furtschàffe wo die Seel iwwerfillt, àll die falschi Hoffnunge.

Alles isch hundertprozentig süffer gemàcht.

Empfànge kà mer nit impovisiere, fer züem empfànge müess mer sich hingànn.

 

J. Grauling

Lire la suite

Chipie : "Moi aussi, j'ai quelque chose de Johnny"

(Calendrier de l'Avent du vendredi 8 décembre)

Chipiejohnny

Chipie fait son cinéma

Quelque chose de Johnny

Chipie, vous connaissez ? C'est la mascotte du pasteur. Parfois, elle fait son cinéma. Même au culte.

Et pour la première fois : dans le calendrier de l'Avent ! Oh! si le pasteur apprend ça. Hihi :-) 

Pendant ce temps de l'Avent, avec la mort du chanteur, elle se découvre "quelque chose de Johnny", elle aussi...

Si la vidéo ne fonctionne pas ci-dessous, regardez-la directement sur Youtube (cliquez)

 

J. Grauling

 

Lire la suite

En avent, à l'aventure

(Calendrier de l'Avent du jeudi 7 décembre)

Schweitzer 1

En avent, à l'aventure !

L'histoire tourne à ton avantage

car, lavant toute forfaiture,

le Tout-autre avance humble et sage

 

Loin des puissants, loin des savants,

Le Très-Haut s'avance petit

Pour te mettre en avant,

Pavant des routes aplanies.

 

Renonce à t'inventer des châteaux en Espagne,

cesse de combattre tes moulins à vent !

"Avent" : arrive Celui qui t'accompagne.

A l'aventure ! En Avent !

 

J. Grauling

 

Manteau blanc

(Calendrier de l'Avent du lundi 4 décembre)

Manteau blanc

Manteaublanc

Ce matin, nous sommes gâtés : la neige a fait son apparition jusque dans la plaine.

Curieux tout de même que nous soyons des romantiques du manteau blanc, ne trouvez-vous pas ? Il est pourtant responsable de ralentissements et de perturbations dans la circulation des voitures et des trains. Il provoque des accidents, même pour les pietons. Il est synonyme de froid "glacial".

Rien n'y fait, je sais, je n'arriverai pas à dénigrer votre plaisir à contempler la poudre blanche, n'est-ce pas ?

Tout désagrément énuméré est rapidement contrebalancé par des souvenirs d'enfance : les parties de luge ou de boules de neige; la glisse sur les pentes ; le picotement agréable du froid sur le visage, alors que le reste du corps est chaudement emmitouflé...

Le blanc est une couleur rare et précieuse, symbole de pureté fragile, car rapidement tachée et "salie" : une belle poudreuse est alors signe d'abondance, on peut y faire une "cure", se "laver" de la grisaille automnale. La neige gomme les aspérités de notre environnement et l'enveloppe d'une doudoune bien moëlleuse.

Désolé de vous détromper : en plaine, le manteau blanc ne durera pas. En fondant, la neige se révèle un "cache-misère" provisoire et découvre à nouveau la terre transformée en boue. Jusqu'à ce que le souffle du vivant y pénètre et qu'un manteau vert la couvre au printemps...

Que le manteau blanc de l'Avent et des fêtes nous permette d'apprêter les graines du renouveau et de la fraternité qui sommeillent dans notre sol hivernal.

J. Grauling

 

Lire la suite

Dieu du silence, pare-moi pour la fête

(Calendrier de l'Avent du 3 décembre, 1er dimanche de l'Avent)

Couronne de l avent

Je me pare pour la fête.

J'orne ma maison de verdure fraîche.

Je dispose des lumières pour percer l'obscurité.

Les senteurs de cannelle et de sapin se répandent.

De douces mélodies habitent mes murs.

Je m'active de mille façons, tant il y a de choses à faire.

 

Parfois, mon activité me semble sonner faux, pourtant.

Je sollicite les sens pour cacher ce gris que je ne veux pas voir.

J'orne les alentours pour voiler une vie déparée, faite de bric et de broc.

Je fais des bredle pour ne pas m'apercevoir de ma faim de profondeur.

Et si, à force de tromper l'attente, je n'attendais plus rien du tout ?

Et si mon occupation festive était juste une autre routine, la routine des fêtes ?

 

Dieu du silence, pare-moi pour la fête !

Fais verdir mon coeur endormi.

Rejoins-moi dans ma pénombre pour faire luire ton espérance.

Eveille mes sens pour deviner le sens caché, la direction à donner à ma vie.

Alors, la musique résonnera et mon âme chantera :

Avent ! Advient un moment de faveur où Dieu habite mon ici-bas.

 

Que ce temps de l'Avent soit béni pour vous !

J. Grauling

Calendrier de l'Avent électronique - à partager

Axel Imhof et Jürgen Grauling vous offriront un présent, sous forme de méditation, prière, poème, vidéo..., chaque jour jusqu'à Noël pour accompagner ce temps de l'Avent.

N'hésitez pas à partager avec des amis. Invitez-les à s'abonner à la Newsletter de la paroisse protestante de Sélestat :

www.martinbucer.org/newsletters

(inscrivez-y votre adresse mail ; lorsque vous recevrez un mail de selestuepal@gmail.com, confirmez votre inscription en cliquant sur le lien de confirmation qui y est inclus

Newsletter

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Une confession de foi

Eternite2017

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition que je suis plus que poussière. Que j’ai reçu d’ailleurs le don de m’émerveiller, de m’éveiller à plus grand que moi, le don d’aimer.

Parfois j’ai l’intuition que l’immense univers tourne rond, en harmonie, malgré la froideur et la méchanceté, malgré l’inconstance et l’éphémère de la vie.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition que je pourrai laisser derrière moi mes erreurs, que je n’ai plus besoin de me laisser enfermer dans un passé qui pèse.

Parfois j’ai l’intuition d’entendre une voix qui me dit d’aller de l’avant, d’oser la vie sans calculer, d’oser l’amour sans attendre de retour, d’embrasser l’espérance.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition qu’une force guide mes pas titubants. Parfois j’ai l’intuition que je suis poussière d’étoile, animée d’un souffle vivant qui aspire au vivant. Et qui, un jour, entrera dans le vivant, pleinement.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

 

(jg 26 nov 2017 dimanche de l'Eternité)

L'éleveur et le berger

Parabole non-biblique du dimanche 15 octobre

Torstenbehrensflickr Photo : (c) Torsten Behrens, Flickr creative commons

Il était une fois un éleveur de brebis. C’est bien ainsi qu’il convient de l’appeler, car il ne se considérait pas comme un berger.

Il possédait un beau troupeau, un beau parc, autour duquel il avait construit une belle clôture.

Tous les jours, il en faisait le tour pour inspecter si cette dernière était toujours intacte. Lorsqu’il remarquait une brèche, il la réparait immédiatement, puis allait à la recherche de la brebis qui s’était échappée pour la ramener dans l’enclos.

Or, au bout d’un certain temps, il dut constater de plus en plus fréquemment que ses bêtes passaient entre les mailles des filins pour s’enfuir hors du parc, parfois deux, trois, jusqu’à cinq à la fois.

Il fallut se résoudre à renforcer la clôture, par du fil barbelé dans un premier temps, et comme cela n’enrayait pas vraiment la fuite des moutons, en l’électrifiant avec de puissantes piles électriques.

Enfin, la dérobade animale cessa. Cependant, il fallait surveiller de près le fonctionnement électrique de la clôture, car à la moindre panne les brebis en profitaient pour s’évader. Aussi, notre éleveur constata que son bétail se tenait toujours en bordure du parc et bêlait souvent à en déchirer le cœur.

Un jour, il décida d’aller consulter son voisin. Celui-ci était berger, c’est bien ainsi qu’il convient de l’appeler, car il ne se considérait pas comme un éleveur.

Il lui expliqua ses difficultés et se renseigna comment l’autre s’en sortait.

Le berger dit à l’éleveur qu’il n’utilisait le parc que rarement. En général, il passait son temps près de son troupeau, en compagnie de son chien.

L’éleveur, surpris, remarqua qu’il devait y avoir de nombreuses bêtes pour s’échapper au loin.

Pas du tout, répliqua l’autre, c’est exceptionnel qu’une brebis s’éloigne du cheptel ou se perde.

 

Sincèrement intrigué, notre homme demanda alors au berger de venir le voir, afin qu’il se fisse une idée du problème qu’il avait avec ses brebis.

Au jour dit, le berger fit le tour de l’enclos de l’éleveur. Puis il passa au milieu des bêtes et observa le reste du parc.

A la fin de la visite, il s’adressa à son hôte : Cher ami, la clôture que tu as construite pour tes brebis est impressionnante. Cependant, il me semble que tu as oublié l’essentiel.
(...)

 

Lire la suite

Le protestantisme se met en quatre pour les 500 ans de la Réforme

Opéra "Luther ou le mendiant de la grâce", Protestants en fête et plus

Pefbanniere 1       La Réforme protestante a 500 ans en ce mois d'octobre 2017. Nos Eglises mettent les petits plats dans les grands pour les invités : un Opéra "Luther ou le mendiant de la grâce" en création mondiale, le grand rassemblement national "Protestants en Fête" le week-end de la Réformation, une soirée Réformation chez nous à Sélestat le 31 octobre !

Ne manquent plus que les invités : c'est à dire vous ! Ne ratez pas ces occasions uniques, participez à cette aventure de la Réforme, soyez-en des acteurs vous-même. Actifs même, si cela vous dit, car Protestants en Fête cherche encore de nombreux bénévoles aussi !

En venant à l'opéra à Barr, en vous inscrivant à PEF, vous êtes sûrs de vivre des moments forts tout en contribuant à l'équilibre financier des festivités.

Le protestantisme alsacien-mosellan et français compte sur votre mobilisation.

Fraternellement,

Jürgen Grauling

31 octobre : soirée Réformation à l'Espace Bucer

Culte de la Réformation à 19h

Conférence avec le pasteur Jehan-Claude Hutchen à 20h15

(détails suivront ! La conférence de Gabriel Braeuner aura lieu le mercredi 8 novembre !)

Un culte consistorial de la Réformation aura lieu le dimanche 29 octobre à 18h à Muttersholtz.

 

Newsletter