CARnaval en CARême

Carême ou Carnaval : A Sélestat, les deux en même temps sont possibles. Une fois par an, une prédication en rimes est proposée à l'assemblée, à l'occasion de carnaval. Dans la tradition des discours rimés des sessions carnavalesques. Ainsi, humour et sens essaient de s'allier au service de la bonne nouvelle ...

 

Prédication rimée Invocavit 17/2/2013

sur Luc 22/31-34 la tentation de Pierre,

en lien avec Matthieu 4/1-11 la Tentation de Jésus, Gen 3 tentation d’Eve et d’Adam

 

Sélestadiens et machorès

Poètes et poétesses

Aujourd’hui vous êtes en fête

Le culte en rimes le reflète

 

Les clés de la cité sont abandonnées

Par le maire aux mains des fous

Espérons que les aliénés

Resterons des rêveurs doux !

 

Le thème de ce dimanche de la passion

Ne se prête guère aux rires aux éclats

Mais carnaval fait irruption

Jusque dans de sérieux débats.

 

...

... Si Satan alors s’invite dans nos textes

Rions-nous de lui bien fort

Même si des fois il nous rend perplexe

Dieu lui-même lui donnera tort !

 

Tentera-t-il de te tenter

Avec ses tentacules de tentateur

Attention à l’attentat

Attention à la tentation

Attention à la tension

Avec Satan, faut s’attendre à ça

 

Aujourd’hui, tu te sens fort

As une réponse à toute question

Personne ne peut te donner tort ?

Lui saura te damer le pion

 

Avec force caresses

Toujours dans le sens de la pilosité

Il te gonfle de fierté

Te cachant ses bassesses

 

Si au contraire, les doutes t’assaillent

Il s’engouffre dans la faille

Avec encore plus d’aisance

accuse et défend avec complaisance

 

Qui est-il, cet animal ? Un homme, un monstre, un saltimbanque

Une hallucination vagale Arme à destruction massive, tank ?

Rien de tout cela, beaucoup plus subtil

Satan ne niche dans ton nombril

 

Fait un avec toi, quand cela te chante

Tente là où ça te tente

S’insinue dans tes propres pensées

Te fait passer pour un génie

Te fait rejeter Dieu et maître

Les envoyant bravement paître

 

Une fois que tu es vraiment isolé

Il largue les amarres

Et t’abandonne en rases contrées

Avec fracas et tintamarre

 

Tentera-t-il de te tenter

Avec ses tentacules de tentateur

Attention à l’attentat

Attention à la tentation

Attention à la tension

Avec Satan, faut s’attendre à ça

 

Regardez Pierre, vaillant héros

Rien apparemment ne lui fait peur

Mais face aux dangers immémoriaux

Ne restent plus que reniement et pleurs.

 

Pleurs amers qui vous font perdre

Gorgés qu’ils sont de honte et de culpabilité

Plus jamais vous n’oseriez

Devant Dieu comparaître.

 

Le but est donc de rompre le lien

Qui vous lie au divin Père

Définitivement, de manière nette et bien

Une rupture qui ne pourra se défaire.

 

Déjà dans l’antique paradis

L’ingénieux fait perdre à l’ingénue

La tête et insinue

Qu’on lui cache le fruit du savoir exquis.

 

Et si … voilà le mot poison

Et si … qui permet toute spéculation

Et si … Dieu n’était pas si bon

Et si … Dieu vous privait de ses dons ?

 

Semeur de zizanie

Susurreur de demi-vérités

Persifleur d’avanies

Asticoteur de faussetés

 

Tentera-t-il de te tenter

Avec ses tentacules de tentateur

Attention à l’attentat

Attention à la tentation

Attention à la tension

Avec Satan, faut s’attendre à ça

 

Si … le mot des grands détours

Même face au Christ, il l’emploie

Au désert au bout 40 jours

Insinuer le doute, Satan s’y emploie.

 

Fraichement baptisé

Jésus vient de recevoir le nom des Noms

Fils de Dieu, il est appelé

Par la voix venue du haut.

 

Alors qu’une voix céleste a annoncé

Celui-ci est mon Fils bien-aîmé

Satan ne l’entend pas de cette oreille

Utilise le « Si » avec merveille.

 

« Si tu es le Fils de Dieu … », voilà ses mots

Fais du pain à partir de pierres, saute du haut

D’une citadelle, exerce les plus grands pouvoirs

Ne t’arrivera donc aucun déboire

 

« Si tu es le Fils de Dieu … »

Remets ton titre donc en jeu

Remets-le donc à l’épreuve

Tu n’en voudrais pas une preuve ?

 

Qui cherche une preuve, a donc un doute

Met en doute la parole de Dieu

Voilà la confiance en déroute

Et le cerveau plein de nœuds.

 

N’attendez pas que le Christ y succombe

Plutôt irait-il dans la tombe

Sa confiance en Dieu reste intacte

Même après un jeûne de super-crac.

 

Mais qu’en est-il de vous et moi ?

Qu’en est-il d’Adam, Eve ? Qu’en est-il de Pierre ?

N’est-ce pas le pur effroi

Quand le doute en nous s’insère ?

 

Tentera-t-il de te tenter

Avec ses tentacules de tentateur

Attention à l’attentat

Attention à la tentation

Attention à la tension

Avec Satan, faut s’attendre à ça

 

Pierre derrière son assurance

N’était pas vraiment champion

D’une super-conviction

Malgré la bonne volonté qu’il avance

 

Comment éviter la blessure mortelle

Que provoque la défaillance quand tu faillis ?

Le cri du coq cristallise et amoncelle

Le poids de la honte et du dépit ?

 

Quand Satan vous passe au crible

C’est terrible

Tu perds toute ton assurance

L’estime de toi et la confiance

 

Plus jamais tu ne pourrais relever les yeux

Si le Christ ne t’avait avisé

S’il n’avait prononcé une prière, un vœu,

Que la foi ne vient à te manquer.

 

Ainsi au milieu du plus grand tourbillon

Cette parole te rejoint

Elle te maintient

La tête hors de l’eau, te donne respiration.

 

Tout à coup, ne compte plus ta propre assurance

Ni ta force, tes doutes, tes défaillances !

Le regard est attiré

Par la promesse du crucifié !

 

Le lien au Père, tu ne peux le maintenir

Par tes propres moyens

Quand tes promesses tu ne peux tenir

C’est lui qui renoue le lien !

 

Mettons donc notre confiance

Non pas en notre assurance

Mais fixons notre regard

Sur celui qui veille tôt et tard.

 

Lui, il prie pour nous, chacune, chacun

Que ce soit pour vous, un immense bien !

Tout peut disparaître, sauf la parole de Dieu

Sa promesse fait paître ses brebis en tout lieu.

 

Que ce soit dans les verts pâturages,

vallée sombre où tu pourrais prendre ombrage

Il est là à tes côtés, t’enlèvera tant et tant

Des griffes de Satan.

 

Si Satan alors s’invite dans nos textes

Rions-nous de lui bien fort

Même si des fois il nous rend perplexes

Dieu lui-même lui donnera tort !

 

Qu’ainsi la paix de Dieu

Surpassant toute intelligence

Garde vos cœurs et vos pensées

En Jésus en toutes circonstances.

Carnaval carême passion Satan tentation prédication

Vous devez être connecté pour poster un commentaire