Carême, vous avez dit Carême ?

Le carême, peut-il être protestant ?

Par deux fois cette semaine, des paroissiennes m'ont signifié leur mécontentement du fait qu'on parle de carême. Le carême, chez les protestants, ça n'existe pas. C'est une expression "catho", n'est-ce pas ?

En effet, le mot n'est pas très protestant. Quelques puristes s'offusquèrent de son apparition dans le cantique protestant "Arc en Ciel" ou dans la série de conférences à France Culture intitulé "Carême protestant" (les dimanches à 16h). Autrefois, on préférait parler du "temps de la Passion", période où dans l'Eglise on se met dans les pas de Jésus sur le chemin de Jérusalem et de la croix, sans pour autant s'astreindre à un jeûne public et obligatoire. D'ailleurs "l'autre" pays de la Réforme du 16ème siècle, la Suisse a fait de l'obsolescence du jeûne une marque de fabrique, lorsque Zwingli et quelques comparses mangent ostensiblement de la viande en plein Carême et où le "Morgenstraich", carneval bâlois, nargue les villes catholiques voisines au beau milieu du temps d'abstinence saisonnière.

Bannir le mot ou évacuer l'introspection ?

Flickrstephanecareme

En bannissant le mot "Carême" n'y a-t-il pas la volonté d'évacuer le temps de la Passion, tout court ? Un temps d'introspection, d'interrogation personnelle, d'introspection où l'on ose ouvrir les yeux sur et d'affronter les replis sombres de notre âme.

De quoi mon addiction au tabac (mes fringales de chocolat/ma consommation/mes comportements compulsifs etc.) sont-ils le symptôme ? Comment puis-je m'en défaire ? Qu'est-ce qui m'en empêche ? Comment puis-je faire sauter tel frein à une vie plus épanouie, contrer telle angoisse récurrente qui me fait adopter des stratégies d'évitement ?

Oser les regarder en face et les confier au Christ qui passe 40 jours au désert et qui a affronté, traversé et vaincu tous les replis sombres de l'âme humaine sur la croix ?

Se souvenir qu'on est fait de terre, cendre et poussière que ce n'est que le Souffle Vivant en nous qui véritablement nous anime ?

Se confronter et confronter sa vie à la Parole qui a créé toute chose (Jean 1) ?

Bien sûr, c'est une démarche personnelle qui se fait dans le "secret de sa chambre", dans le vis-à-vis avec son Créateur ou avec l'aide d'un tiers, et non à travers une privation collective et obligatoire. En même temps, une période traditionnelle fournit l'occasion de ne plus retarder un retour sur soi et de s'entraider lorsque d'autres entament une démarche équivalente.

Bon carême !

Ou si vous préférez : un temps de la Passion béni !

Jürgen Grauling

Pour en savoir plus sur le carême protestant sur France Culture : http://www.careme-protestant.org/spip.php (Cette année les conférences sont assurées par le pasteur Laurent Schlumberger) Télécharger le bon de commande avec des infos utiles : Care me 2018 bon de commande pdf be ta copiecare-me-2018-bon-de-commande-pdf-be-ta-copie.pdf (214.42 Ko)

Podcast/écoute : https://www.franceculture.fr/emissions/careme-protestant/careme-protestant-16-du-dimanche-18-fevrier-2018

Photo : (c) Flickr stephane

Vous devez être connecté pour poster un commentaire