CalendrierCarême

Dire notre foi - Calendrier du Carême

Pas de journal du confinement aujourd'hui

Mais une conférence que je vous recommande de découvrir.

De quoi nourrir notre foi, par cette conférence virtuelle, proposée morceau par morceau, par Isabelle Gerber, Inspectrice Ecclésiastique de l'Inspection de Bouxwiller.

Bonne découverte !

Conferencecaremegerber

Soyez gardés et bénis,

 

Jürgen Grauling, pasteur

18h #linstantcommunion

Vous pouvez demander à adhérer au groupe Facebook #linstantcommunion (clic) et vous connecter à 18h. Ou simplement prier chez vous avec la prière des diaconesses de Reuilly, adaptée par la pasteure Magali Carlier, en terminant avec le Notre Père.

Au-delà de nos faiblesses, au-delà de nos doutes, au-delà de nos oublis, tu es grand, Seigneur
Dans ces moments de troubles et d’inquiétudes, donne-nous de placer notre confiance en Toi et d’être toujours assurés de Ton amour. Nous nous souvenons que Tu nous as aimés le premier et qu’ainsi Tu nous conduis à la vie, la vie en abondance. C’est vrai, tu n’oublies aucun d’entre nous.
Au-delà de nos luttes, au-delà de nos révoltes, au-delà de nos refus, tu es grand, Seigneur
Nous te prions pour ceux qui luttent face à la maladie, face à la fièvre et l’étouffement, face à toute maladie actuellement.
Nous te confions : Charles et Marlyse, Yves, la maman de Jean-Philippe, sœur Danièle, sœur Claudine, Annette
Nous te prions pour ceux qui ont tant lutté pour avoir les moyens nécessaires afin de soigner et guérir.
Nous te confions aujourd’hui particulièrement : Elisabeth et les équipes soignantes à Strasbourg
Emilie et l’ensemble des infirmiers à domicile
Nous te prions pour ceux qui refusent de prendre au sérieux cette pandémie et d’obéir aux exigences sanitaires que celle-ci nous impose. Nous espérons qu’ils changent leur regard sur la situation actuelle et qu’ils modifient leur comportement.
Au-delà de nos faims et de nos soifs, au-delà de nos élans, au-delà de nos désirs, tu es grand, Seigneur
Nous te prions pour ceux qui ont peur de manquer
Peur de manquer de nourriture bien sûr, mais aussi et peut-être surtout de liberté
Nous te prions particulièrement pour ceux qui sont seuls et dont la solitude grandit dans ces circonstances et pèse plus lourd. Nous te prions pour ceux qui sont éloignés de leurs familles.
Nous te confions aujourd’hui particulièrement : Marianne et sa fille
Nous te prions pour ceux qui n’ont pas de chez eux où se confiner, où se réfugier.
Nous te confions : l’équipe de l’Etage et les jeunes à la rue, la Mission Evangélique parmi les sans-logis, …
Nous te prions pour ceux qui ne vont pas bien psychologiquement et pour qui c’est difficile de penser à d’autres qu’eux-mêmes. Et nous te prions pour ceux qui prennent soin d’eux, qui s’occupent d’eux, qui les accompagnent et les aident.
Au-delà de nos échecs, au-delà de nos questions, au-delà de nos angoisses, tu es grand, Seigneur
Nous te prions aussi pour ceux qui vivent au quotidien et parfois depuis des années avec une pathologie chronique, ce qui fait d’elles et eux des personnes particulièrement fragiles. Nous te prions pour elles et eux, et pour leurs proches, en particulier ceux qui sont leur aidant.
Nous te confions particulièrement aujourd’hui: Beby, Maëlline, la communauté des diaconnesses de Reuilly, les sœurs de Pomeyrol, Victor, Talyana
Nous te confions celles et ceux qui font face en même temps au télétravail et à la déscolarisation de leurs enfants.
Nous te prions pour ces familles qui sont amenées à vivre 24h/24 dans le même espace, parfois un espace trop petit, parfois dans des relations compliquées
Nous te confions aussi tous ceux qui continuent à aller travailler ; nous pensons particulièrement aux commerçants des marchés, aux employés des grandes surfaces, de la Poste, des différents services publics.
Au-delà de nos forces, au-delà de notre foi, au-delà de notre amour, tu es grand, Seigneur
C’est Toi qui nous fortifies, c’est Toi qui nourris notre foi, c’est Toi qui nous donnes l’amour qui nous construit.
Nous te rendons grâces au sujet de ceux qui prennent soin, qui font attention aux autres.
Nous te confions tous les soignants : médecins, infirmiers, auxiliaires de vie, aides-soignants mais aussi leurs familles.
Nous te prions particulièrement aujourd’hui pour Noémie et Jessica.
Nous te rendons grâces au sujet de ceux qui sont patients et de ceux qui sont pleins d’espérance. Car c’est de Toi que viennent la patience et l’espérance.
Dans tes délivrances, dans tes consolations, dans ton pardon, Seigneur, tu es grand
Nous te rendons grâce parce que Tu es le secours de tous ceux qui pleurent, de tous ceux qui souffrent, de tous ceux qui se sentent démunis, de tous ceux qui ont peur.
Et avec tous ceux qui sont rassemblés pour cet instant de communion, nous te disons :
Notre Père qui es aux cieux
Que ton Nom soit sanctifié
Que ton règne vienne
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du mal
Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire
Aux siècles des siècles. Amen
Dans la paix que tu donnes, dans ton immense amour, dans le feu de ton Esprit, dans le don de ton Fils et par ton nom de Père, Seigneur, tu es grand.

 

 

 

 

 

Un calendrier du Carême électronique

tous les jours par mail, pour les abonnés de la Newsletter (www.martinbucer.org/newsletters).

 

Extrait d'un texte de Martin Luther datant d'une période de peste :

"Je veux tout d'abord prier Dieu qu'il nous épargne et qu'il nous fasse grâce. Ensuite j'utiliserai des fumigènes pour purifier l'air, je donnerai et je prendrai des remèdes, j'éviterai les lieux et les personnes où ma présence n'est pas nécessaire, afin de ne pas être contaminé et de ne pas contaminer beaucoup d'autres, afin que je ne devienne pas cause de leur mort par ma négligence. Si le Seigneur veut me reprendre, il me trouvera bien, mais j'aurais fait ce qu'il m'a donné de faire et ne serais la cause de la mort de personne: ni la mienne, ni celle des autres. Mas là où mon prochain à besoin de moi, je n'éviterai aucun lieu ni aucune personne, mais je me rendrai librement auprès de ceux qui ont besoin de mon aide. Voici, c'est cela une foi juste et craignant Dieu, mais qui n'est ni téméraire ni effrontée."

 

LogouepalgaucheParoisse Protestante de Sélestat

Espacebucer

Invitez vos amis à s'abonner aux nouvelles : http://www.martinbucer.org/newsletters

J'ai le temps lent - Calendrier Carême

J'ai le temps lent - Calendrier du Carême

Oui, lent ! Pas long.

(pas encore en tout cas.)

Pas de programme ou si peu. Cela fait du bien.

Du coup, je fais des choses que je ne fais jamais. Ranger ? Il ne faut pas exagérer. Cela viendra peut-être.

Non, aujourd'hui, il a fait beau. J'ai la chance d'être confiné dans un large espace, avec verdure autour. J'ai une pensée pour ceux qui sont en appartement...

Alors oui, j'ai un peu rangé... des branches coupées. Et j'en ai fait... une haie sèche. Vous n'avez jamais entendu ce mot ? Je l'ai lu il y a peu dans une publication de la commune de Muttersholtz. Ce sont des haies mortes, faites de branchages. Elles font office de coupe-vent et d'hôtel à insectes.

Double effet : j'ai fait du rangement et du bien à l'écosystème.

Voici le résultat :

Haiesseche

Sinon, on peut trouver d'autres occupations. J'ai vu passer un monsieur qui a dû vider son verre perdu de toute une année. Il en avait une carriole pleine !

Les réseaux sociaux sont inventifs et vous proposent de trouver quelque chose à votre goût :

Coronathon

Mine de rien, l'emploi du temps se remplit. A 14h on fait une diffusion musicale entre voisins, tout en restant à distance. A 20h, on est invité à applaudir le personnel soignant à partir de notre fenêtre etc.

Applaudirsoignants

Mais à force de nous occuper, n'oublions pas le lien invisible de la prière et de la communion. Peut-être pour vous, c'est comme pour moi : nous apprenons que des personnes de notre cercle proche ou lointain sont à l'hôpital ou ont de la fièvre, peut-être avons-nous des personnes dans notre entourage qui soignent les malades...

Nous les portons dans la prière. Vous êtes quelques-uns à avoir envoyé votre photo, que j'ai imprimée. Vous pouvez toujours le faire.

Soyez gardés et bénis,

 

Jürgen Grauling, pasteur

18h #linstantcommunion

Vous pouvez demander à adhérer au groupe Facebook #linstantcommunion (clic) et vous connecter à 18h. Ou simplement prier chez vous avec cette prière de la Fédération Luthérienne mondiale (clic), en terminant avec le Notre Père.

Je veux ta photo - Calendrier Carême

Je veux ta photo !

Confinement... on y est. Chacun chez soi. Cela va nous faire drôle.

Ou pas, parce que peut-être allons-nous y prendre goût : à faire moins, à courir moins à droite à gauche, à redécouvrir l'essentiel. Et puis - dans quelques semaines - serons-nous d'autant plus reconnaissants de nous retrouver, en vrai et en vérité ?

L'essentiel ? C'est trouver la paix intérieure. Tourner en rond comme un lion en cage ? Seulement si nous laissons le lion prendre le dessus en nous.

Ou si on a des Chipies à la maison : grosse pensée aux parents !! Chipie

Chacun chez soi. Mais PAS chacun pour soi.

Tout un défi que de rester en communion, tout en ne se fréquentant plus. Défi que beaucoup de familles affrontent d'ailleurs au quotidien, avec des jeunes travaillant et vivant à l'autre bout du pays ou du monde !

C'est le moment de redécouvrir le plus vieux lien à distance du monde. Un réseau invisible qui nous relie : la prière les uns pour les autres.

Et puis, il y a des moyens pour rendre ce lien invisible plus sensible.

Regardez cette photo :

Prierentempsdeconfinement

(c) photo Facebook Lori Diane Elizabeth Fowlkes

Comme ce prêtre anglican, je suis prêt à recevoir vos photos. Tant que j'aurai de l'encre, je les imprimerai pour les afficher dans la salle de culte de l'Espace Bucer, désespérément vide. Et puis, je penserai à vous et aux vôtres. Vous pouvez aussi me transmettre vos sujets de prière. Me demander un coup de fil.

Il est aussi possible de faire une petite liste, pour ne pas oublier celles et ceux et ce qui nous tient à coeur, pour les porter ensuite devant le coeur de Dieu.

Enfin autre moyen, de se sentir en communion tout en étant confiné : les nouveaux moyens de communication. Je sais : en abuser rend triste et souvent amer. Mais à bon escient, on peut aussi en bénéficier.

Une initiative que nous avons prise : un groupe Facebook appelé #linstantcommunion. Tous les soirs que durera le confinement, à 18h, nous prierons grâce à une vidéo de prière d'intercession qui se termine par le Notre Père. Si vous êtes nouvelles technologies, rejoignez-nous dans ce groupe. Sinon, priez en silence à 18h, en sachant que d'autres prient en même temps, pendant que les cloches sonnent (à Sélestat ce seront les catholiques, car le carillon protestant ne se programme pas), puis terminez par le Notre Père.

En communion, malgré la distance,

Jürgen Grauling

 

18h #linstantcommunion

Vous pouvez demander à adhérer au groupe Facebook #linstantcommunion (clic) et vous connecter à 18h. Ou simplement prier chez vous avec cette prière de la Fédération Luthérienne mondiale (clic), en terminant avec le Notre Père.