Bonne année 2016

Bonne annee 2016

Le prophète Esaïe a le chic de comparer l'agir de Dieu avec celui d'une mère. Même s'il a du mal à dire : Dieu est comme une mère.

Jugez plutôt vous-même à la traduction habituelle que nous propose le mot d'ordre qui est plus proche du texte biblique : "Comme un homme que sa mère réconforte, je vous réconforterai moi-même." Comme si Esaïe avait du mal à admettre que Dieu pouvait agir comme une femme. Dieu comme Père nous semble plus courant, notamment dans la bouche de Jésus qui nous apprend à dire Notre Père.

Mais ce qui importe dans le mot d'ordre, c'est le réconfort que Dieu procure qui est semblable à celui d'une mère pour son enfant. Alors Dieu "père" ou "mère", ce n'est qu'une façon de dire, une manière d'approcher l'action mystérieuse de Dieu. Celle-ci dépasse de loin toutes nos comparaisons imparfaites, même celle de l'amour des parents qui, malheureusement, est souvent défaillant. Dans le même livre Esaïe, ne lisons-nous pas ceci : La femme oublie-t-elle son nourrisson, oublie-t-elle de montrer sa tendresse à l'enfant de sa chair ? Même si celle-là l'oubliait, moi, je ne t'oublierai pas ! (Esaïe 49.15)

Tous nos voeux de bénédiction pour cette nouvelle année qui s'ouvre !

Santé, bonheur, présences amicales à vous,

mais aussi force, courage et réconfort dans les moments difficiles !

Votre pasteur Jürgen Grauling et tout le Conseil Presbytéral de la Paroisse Protestante de Sélestat !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire