Bloc-notes

Infos et pensées au fil de l'année ...

Dieu du silence, pare-moi pour la fête

(Calendrier de l'Avent du 3 décembre, 1er dimanche de l'Avent)

Couronne de l avent

Je me pare pour la fête.

J'orne ma maison de verdure fraîche.

Je dispose des lumières pour percer l'obscurité.

Les senteurs de cannelle et de sapin se répandent.

De douces mélodies habitent mes murs.

Je m'active de mille façons, tant il y a de choses à faire.

 

Parfois, mon activité me semble sonner faux, pourtant.

Je sollicite les sens pour cacher ce gris que je ne veux pas voir.

J'orne les alentours pour voiler une vie déparée, faite de bric et de broc.

Je fais des bredle pour ne pas m'apercevoir de ma faim de profondeur.

Et si, à force de tromper l'attente, je n'attendais plus rien du tout ?

Et si mon occupation festive était juste une autre routine, la routine des fêtes ?

 

Dieu du silence, pare-moi pour la fête !

Fais verdir mon coeur endormi.

Rejoins-moi dans ma pénombre pour faire luire ton espérance.

Eveille mes sens pour deviner le sens caché, la direction à donner à ma vie.

Alors, la musique résonnera et mon âme chantera :

Avent ! Advient un moment de faveur où Dieu habite mon ici-bas.

 

Que ce temps de l'Avent soit béni pour vous !

J. Grauling

Calendrier de l'Avent électronique - à partager

Axel Imhof et Jürgen Grauling vous offriront un présent, sous forme de méditation, prière, poème, vidéo..., chaque jour jusqu'à Noël pour accompagner ce temps de l'Avent.

N'hésitez pas à partager avec des amis. Invitez-les à s'abonner à la Newsletter de la paroisse protestante de Sélestat :

www.martinbucer.org/newsletters

(inscrivez-y votre adresse mail ; lorsque vous recevrez un mail de selestuepal@gmail.com, confirmez votre inscription en cliquant sur le lien de confirmation qui y est inclus

Newsletter

La couronne de victoire - 2ème case du calendrier de l'Avent

Des branches de sapin vert au milieu de la grisaille.

De petites lumières qui nous accompagnent quand la nuit gagne du terrain.

Une couronne de victoire posée sur nos défaites.

La couronne de l’Avent est faite de symboles simples qui parlent droit au cœur. J’aime ce compagnon de route posé sur notre table pendant tout le mois de décembre (quand elle ne prend pas feu en cours de route comme c’est arrivé l’an dernier :D). La couronne m’ouvre le regard, insidieusement, dès le petit déjeuner. M’invite à considérer ce qui est vert, plein de vie, autour de moi et en moi, même au cœur de l’hiver. Me pousse à contempler Celui pour qui «même l’obscurité est lumière ». M’incite à oser l’échec, parce que "Dieu est un pote à moi" comme diraient certains, qu'Il joue dans mon équipe et a déjà marqué le point décisif. Il a déjà triomphé sur tout ce qui m’entrave.

Capturecouronne

En photo : les belles couronnes de l'Avent faites main avec des branches ramassées près du Haut Koenigsbourg. Elles vous attendent demain à la vente de l'Avent (3décembre, 14h15 espace Martin Bucer)

Axel Imhof

Calendrier de l'Avent électronique - à partager

Axel Bieber et Jürgen Grauling vous offriront un présent, sous forme de méditation, prière, poème, vidéo..., chaque jour jusqu'à Noël pour accompagner ce temps de l'Avent.

N'hésitez pas à partager avec des amis. Invitez-les à s'abonner à la Newsletter de la paroisse protestante de Sélestat :

 

www.martinbucer.org/newsletters

(inscrivez-y votre adresse mail ; lorsque vous recevrez un mail de selestuepal@gmail.com, confirmez votre inscription en cliquant sur le lien de confirmation qui y est inclus

 

Bonjour !! - 1ère case du calendrier de l'Avent

Bonjour à tous !!!

Bonjour

Voici la première case de notre calendrier de l’Avent numérique 2017 !!! Bon, d'accord, le temps de l’Avent ne commence officiellement que dimanche, mais nous n’avons pas résisté à l’envie de vous proposer deux cases bonus pour se mettre dans le bain.   

A partir d’aujourd’hui et jusqu’à Noël, vous recevrez chaque jour une petite surprise par mail. Une méditation, une photo, un chant, une prière… chaque case sera différente, mais chacune sera conçue comme un cadeau, une douceur… disons comme un carreau de chocolat pour le cœur et l’esprit ! Nous partagerons avec vous des choses qui nous nourrissent, nous égayent, nous font vibrer, en espérant que ces impulsions vous égayeront à votre tour.

Que cet Avent puisse être vécu non comme une période de stress, mais comme un temps pour s’imprégner de cette bonne nouvelle incroyable : Dieu est avec nous ! Il s’est fait homme en Jésus-Christ !!!  

Pour entrer tout de suite dans le vif du sujet, voici une illustration de l’ange Gabriel annonçant à Marie qu'elle est enceinte, avec le trait vif et coloré d’Edouard Bicking.

Bicking

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Calendrier de l'Avent électronique - à partager

Axel Bieber et Jürgen Grauling vous offriront un présent, sous forme de méditation, prière, poème, vidéo..., chaque jour jusqu'à Noël pour accompagner ce temps de l'Avent.

N'hésitez pas à partager avec des amis. Invitez-les à s'abonner à la Newsletter de la paroisse protestante de Sélestat :

 

www.martinbucer.org/newsletters

(inscrivez-y votre adresse mail ; lorsque vous recevrez un mail de selestuepal@gmail.com, confirmez votre inscription en cliquant sur le lien de confirmation qui y est inclus


Read more at http://www.martinbucer.org/blog/pour-la-marche-du-monde-calendrier-de-l-avent-dec4.html#LiyPwDIAcM8Gmwor.99

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Une confession de foi

Eternite2017

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition que je suis plus que poussière. Que j’ai reçu d’ailleurs le don de m’émerveiller, de m’éveiller à plus grand que moi, le don d’aimer.

Parfois j’ai l’intuition que l’immense univers tourne rond, en harmonie, malgré la froideur et la méchanceté, malgré l’inconstance et l’éphémère de la vie.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition que je pourrai laisser derrière moi mes erreurs, que je n’ai plus besoin de me laisser enfermer dans un passé qui pèse.

Parfois j’ai l’intuition d’entendre une voix qui me dit d’aller de l’avant, d’oser la vie sans calculer, d’oser l’amour sans attendre de retour, d’embrasser l’espérance.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

Parfois j’ai l’intuition qu’une force guide mes pas titubants. Parfois j’ai l’intuition que je suis poussière d’étoile, animée d’un souffle vivant qui aspire au vivant. Et qui, un jour, entrera dans le vivant, pleinement.

Je crois. Viens au secours de mon manque de foi.

 

(jg 26 nov 2017 dimanche de l'Eternité)

L'éleveur et le berger

Parabole non-biblique du dimanche 15 octobre

Torstenbehrensflickr Photo : (c) Torsten Behrens, Flickr creative commons

Il était une fois un éleveur de brebis. C’est bien ainsi qu’il convient de l’appeler, car il ne se considérait pas comme un berger.

Il possédait un beau troupeau, un beau parc, autour duquel il avait construit une belle clôture.

Tous les jours, il en faisait le tour pour inspecter si cette dernière était toujours intacte. Lorsqu’il remarquait une brèche, il la réparait immédiatement, puis allait à la recherche de la brebis qui s’était échappée pour la ramener dans l’enclos.

Or, au bout d’un certain temps, il dut constater de plus en plus fréquemment que ses bêtes passaient entre les mailles des filins pour s’enfuir hors du parc, parfois deux, trois, jusqu’à cinq à la fois.

Il fallut se résoudre à renforcer la clôture, par du fil barbelé dans un premier temps, et comme cela n’enrayait pas vraiment la fuite des moutons, en l’électrifiant avec de puissantes piles électriques.

Enfin, la dérobade animale cessa. Cependant, il fallait surveiller de près le fonctionnement électrique de la clôture, car à la moindre panne les brebis en profitaient pour s’évader. Aussi, notre éleveur constata que son bétail se tenait toujours en bordure du parc et bêlait souvent à en déchirer le cœur.

Un jour, il décida d’aller consulter son voisin. Celui-ci était berger, c’est bien ainsi qu’il convient de l’appeler, car il ne se considérait pas comme un éleveur.

Il lui expliqua ses difficultés et se renseigna comment l’autre s’en sortait.

Le berger dit à l’éleveur qu’il n’utilisait le parc que rarement. En général, il passait son temps près de son troupeau, en compagnie de son chien.

L’éleveur, surpris, remarqua qu’il devait y avoir de nombreuses bêtes pour s’échapper au loin.

Pas du tout, répliqua l’autre, c’est exceptionnel qu’une brebis s’éloigne du cheptel ou se perde.

 

Sincèrement intrigué, notre homme demanda alors au berger de venir le voir, afin qu’il se fisse une idée du problème qu’il avait avec ses brebis.

Au jour dit, le berger fit le tour de l’enclos de l’éleveur. Puis il passa au milieu des bêtes et observa le reste du parc.

A la fin de la visite, il s’adressa à son hôte : Cher ami, la clôture que tu as construite pour tes brebis est impressionnante. Cependant, il me semble que tu as oublié l’essentiel.
(...)

 

Lire la suite

Le protestantisme se met en quatre pour les 500 ans de la Réforme

Opéra "Luther ou le mendiant de la grâce", Protestants en fête et plus

Pefbanniere 1       La Réforme protestante a 500 ans en ce mois d'octobre 2017. Nos Eglises mettent les petits plats dans les grands pour les invités : un Opéra "Luther ou le mendiant de la grâce" en création mondiale, le grand rassemblement national "Protestants en Fête" le week-end de la Réformation, une soirée Réformation chez nous à Sélestat le 31 octobre !

Ne manquent plus que les invités : c'est à dire vous ! Ne ratez pas ces occasions uniques, participez à cette aventure de la Réforme, soyez-en des acteurs vous-même. Actifs même, si cela vous dit, car Protestants en Fête cherche encore de nombreux bénévoles aussi !

En venant à l'opéra à Barr, en vous inscrivant à PEF, vous êtes sûrs de vivre des moments forts tout en contribuant à l'équilibre financier des festivités.

Le protestantisme alsacien-mosellan et français compte sur votre mobilisation.

Fraternellement,

Jürgen Grauling

31 octobre : soirée Réformation à l'Espace Bucer

Culte de la Réformation à 19h

Conférence avec le pasteur Jehan-Claude Hutchen à 20h15

(détails suivront ! La conférence de Gabriel Braeuner aura lieu le mercredi 8 novembre !)

Un culte consistorial de la Réformation aura lieu le dimanche 29 octobre à 18h à Muttersholtz.

 

Newsletter

 

CP, cap ou pas cap ?

Electionscp2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseil Presbytéral : cap ou pas cap ?

Quel cap pour la paroisse, oh captain, my captain ?

Le capitaine à bord de la paroisse, c'est le Conseil Presbytéral. Pas le pasteur, même si ce dernier en fait partie et même souvent en est le président.

Les conseillers presbytéraux, quelle est leur tâche ?

Souvent terre à terre : premières chevilles ouvrières dans l'organisation des fêtes et rencontres, dans les menus travaux manuels, à compter l'offrande etc.

Engagés dans la pâte matérielle de la paroisse : voter un budget annuel, décider de travaux comme récemment pour l'Espace Martin Bucer, les suivre, monter un plan de financement etc.

Mais aussi donner une direction spirituelle : de quelle manière célébrer la Sainte Cène, à quelle fréquence ? Comment articuler le projet paroissial par rapport au Consistoire et l'Eglise dans son ensemble, comment l'articuler à la vocation qui nous est adressée par le Christ ?

Et souvent, nous constatons que spirituel et matériel sont liés : Comment organiser l'accueil des paroissiens ou des enfants au culte ? Le verre de l'amitié à la sortie, c'est juste de la convivialité ou construisons-nous aussi la communion ? Quand nous faisons un appel à offrande, comment faire comprendre que l'Eglise a besoin de moyens financiers pour coordonner son action, mais que l'amour de Dieu est gratuit ? La rénovation, c'est pour le cocorico protestant ou pour améliorer les conditions d'accueil ?

L'enjeu et la chance du CP, c'est de travailler le sens des activités paroissiales et ecclésiales, encore et encore. D'éviter le risque de la routine. Et en cela, je suis convaincu qu'être conseiller presbytéral peut être une véritable expérience spirituelle personnelle enrichissante, au-delà des "corvées".

L'engagement comme conseillère ou conseiller est donc un engagement fort, mais aussi fécond.

Alors cap ou pas cap ? Pourriez-vous vous sentir appelé·e à être candidat·e ?

Parlez-en au pasteur ou aux autres conseillers !

Jürgen Grauling

 

Lire la suite

Pèlerinage de justice et de paix

Le 4 aout, la paroisse protestante de Sélestat a reçu la visite de cyclistes d’un genre particulier : des pèlerins !! Pour fêter les 500 ans de la Réforme, l’église protestante du pays de Bade a organisé un pèlerinage à vélo allant de Constance jusqu’à Worms, en passant par les deux côtés du Rhin. 2 semaines à pédaler par les grandes chaleurs de l’été et à dormir à 20 dans des salles paroissiales, autant vous dire qu’il faut être courageux ! Mais les pèlerins que nous avons accueillis étaient heureux de vivre ces deux semaines en communauté, rythmé par la prière, le vélo, la découverte de lieux qui ont été marqués par la Réforme, et les nombreuses rencontres dans les paroisses locales.

20170805 094824

Au programme de leur halte à Sélestat : visite de la ville, barbecue dans la cour du foyer, et conférence avec Gérard Siegwalt. Ce professeur émérite de la faculté de théologie protestante s’est penché sur une affirmation centrale de la Réforme « Solus Christus », affirmation qui a souvent été comprise dans un sens « exclusiviste », poussant à l’intolérence, et nous a proposé une autre lecture de cette afirmation qui ouvre au contraire sur le monde et sur les autres religions.

20170804 184314

20170805 093008

20170804 202728

 

20170805 093030

 

 

La visite des pèlerins dans notre paroisse fut un très beau témoignage : la Réforme protestante, avec ses 500 ans au compteur, n’est pas qu’une page d’histoire, elle continue de mouvoir et d’émouvoir des croyants qui, au nom du Christ, sortent de leur zone de confort pour trouver des chemins vers plus de justice et de paix.