Bloc-notes

Infos et pensées au fil de l'année ...

"Avant" programmation ou "Avent" sur le qui vive #CalendrierAvent 10

Calendrieravent2001910

Aujourd'hui, Joël Dahan, dans Pasteur du dimanche, revient sur la double orthographe du temps de préparation de Noël.

Bonne découverte !

 

Cette semaine dans le consistoire :

Mercredi 11 décembre

2ème Méditation de l’Avent

19h-19h30, Foyer Protestant de Ste Marie aux Mines

 

Jeudi 12 décembre

Soirée Bible, bredele & fingerfood

19h, Espace Martin Bucer, Sélestat

 

Jeudi 12 décembre

3ème halte de l’Avent avec cithare, prières et chants

19h-19h30, chœur de l’église protestante de Muttersholtz

Lire la suite

Avent à Beyrouth #CalendrierAvent 09

Instants beyrouthis magnifiés

La fragilité et l’innocence du monde dans le regard d’un enfant.

Calendrieravent201909a

Un sourire comme un rayon de soleil vient illuminer le quotidien d’une existence simple.

Calendrieravent2001909c

Au soir de la vie, la bienveillance et la sérénité révèlent l’humanité et la grandeur d’âme.

Calendrieravent201909b

Trois images extraites du brouhaha du monde, sur des lieux féconds marqués par l’Histoire - et Dieu sait si le Liban a connu des épisodes dont les brûlures sont toujours vives -, sont autant d’instants magnifiés. Elles ouvrent notre esprit à l’indicible. Notre imaginaire se met en mouvement et aboutit à la transfiguration du quotidien par le prisme - n’ayons pas peur des mots - de la poésie.

L’essentiel n’est pas dans le déplacement mais dans notre capacité à appréhender ce qui nous entoure.

Sachons être sens ouverts pour accueillir l’inattendu. Voir, écouter, sentir, éprouver... autant de sens dont le bon exercice constitue un art de vivre.

Hommage à la vie, hommage à l’invisible qui comble les interstices de nos existences. Merveilleux hymne à l’amour de la vie, à la Joie qui telle le levain est capable de mettre nos âmes en fête même au plus profond des peines et des doutes.

Hommage à la Création, à la Providence qui telles les paroles d’Evangile nous invite à nous élever, à aller vers notre humanité, à nous ouvrir à autrui, à louer le Créateur.

Jean-Paul Ehrismann (photos : Albert Huber)

Règle d'or

Hier, 2ème dimanche de l'Avent, nous avons médité à Sélestat avec les chrétiens du Liban sur la Règle d'or (Matthieu 7,12) : Faites pour les autres tout ce que vous vous voulez ce qu'ils fassent pour vous.

Nous avons lu des extraits du numéro remarquable du Levant 2019 où nous entendons des témoignages d'une vie de foi dans le contexte multireligieux du Liban et de l'entraide envers les nombreux réfugiés syriens. Vous pouvez retrouvez ce numéro ici : http://www.aco-fr.org/Dossiers/Levant2019.pdf

Appel d'urgence : la collecte du jour a été destinée à l'appel d'urgence du synode protestant arabe libanais pour soutenir son travail auprès des réfugiés syriens. Il possible de retrouver cet appel avec explications détaillées et les coordonnées bancaires de l'Action Chrétienne en Orient ici : ACO APPEL URGENCE SYRIE

Jürgen Grauling

Lire la suite

Confession de foi de l'Attente #CalendrierAvent08

Seigneur, Tu m’as toujours donné le pain du lendemain,
et bien que pauvre, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours donné la force du lendemain,
et bien que faible, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours donné la paix du lendemain,
et bien qu’angoissé, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours gardé dans l’épreuve,
et bien qu’éprouvé, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours tracé la route du lendemain,
et bien qu’elle soit cachée, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu as toujours éclairé mes ténèbres,
et bien que sans lumière, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m’as toujours parlé quand l’heure était propice,
et malgré ton silence, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu as toujours été l’ami fidèle,
et malgré ceux qui trahissent, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu as toujours accompli tes promesses,
et malgré ceux qui doutent, aujourd’hui je crois.

Seigneur, Tu m'as toujours traité avec patience, 
et malgré mon empressement, aujourd'hui je crois

Seigneur, Tu t’es toujours fait proche de moi
et malgré l’attente, aujourd’hui, je crois.

(inspiré par la confession de foi de Pomeyrols)

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite

L'annonciation en image #CalendrierAvent07

Annonciation Henry Ossawa Tanner

L'annonciation, Henry Ossawa Tanner (1859-1937), 1898

Voilà comment le peinte afro-américain Henry Ossawa Tanner représente l'annonciation de l'ange Gabriel à Marie.

Fils de pasteur, ce dernier aimait mettre en image des récits bibliques, insistant sur l'expérience religieuse d'un événement. Ici, il dépeint cette expérience de l'annonciation avec des couleurs très marquées, avec un accent sur la lumière de l'ange qui irradie la pièce entière. Mais le plus fort reste le regard de Marie : celui d'une jeune fille impressionnée, remplie d'appréhension face à l'annonce en cours. 

N'est-elle pas finalement chacun d'entre nous, lorsque nous faisons l'expérience fugitive d'être saisis par cette Parole qui nous dépasse ?

"Je suis la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole." (Luc 1.38)

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite

Le roi des forêts se meurt #CalendrierAvent 06

Pour un peu, vous n'en auriez pas eu !

De ces belles couronnes tressées, en sapin ou épicéa, qu'une joyeuse équipe fabrique chaque année, avant la vente de l'Avent.

Calendrieravent201906

C'est que les branches vertes se font rares et on a beau chanter "Mon beau sapin", bientôt, il ne sera peut-être plus le roi de nos forêts vosgiennes !

Triste réalité qui témoigne du changement climatique. Lorsque nos bénévoles, comme tous les ans, ont voulu chercher des branchages dans les bois, sur indication et avec la permission du garde forestier, celui-ci a dit : "Impossible. Cette année, nous n'avons procédé à aucune coupe d'arbres verts. Nous avons tellements d'épicéas morts de la sècheresse et de l'attaque de scolites des deux dernières années qu'il nous faut d'abord débiter tout ça !"

Eh oui, les randonneurs occasionnels ont bien remarqué ces arbres bruns en plein été.

Calendrieravent201906chris

Nos couronnes risquent bien les prochaines années se faire de houx, de thuya ou de lierre, si ça continue.

Cette année, un horticulteur paroissien nous a dépannés (grand merci !), avec des branchages même plus beaux que d'habitude.

La persistance du vert sapin nous symbolisait l'éternité, mais l'éternité parfois disparaît dans nos vies, par une trop grande habitude, par lâcheté ou par lassitude aussi.

Et il faut alors qu'elle fasse à nouveau irruption, de manière étonnante. Qu'elle suscite à nouveau l'attente et l'espérance...

Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il jugera les petits avec justice. Sa parole, comme un bâton frappera le pays ; il fera mourir le méchant. Le loup habitera avec l’agneau ; le veau et le lionceau mangeront ensemble, un petit garçon les conduira… La vache et l’ourse dormiront dans la même étable. Le lion et le bœuf partageront leur mangeoire. Le bébé jouera avec un serpent. (…) Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront et la gloire sera sa demeure. Esaïe 11, 1ss.

Calendrieravent201906bis

Jürgen Grauling

 

Lire la suite

Jonas, proph' gréviste #CalendrierAvent05

#CalendrierAvent est allé à la rencontre des grévistes. Témoignage de Jonas, proph' désabusé.

Calendrieravent2019 05jonas

"Moi à Ninive ? Que nenni, ouais !"

En tant que proph's, on n'est plus considérés.

On bafoue notre autorité.

La formation se réduit à peau de chagrin,

puis on est envoyés au turbin !

Moi, le big boss a voulu me muter au pire endroit,

à Ninive, où les racailles sont rois.

Alors, j'ai démissionné, j'ai dit non!

Mais le patron avait le bras plus long !

"La hiérarchie nous envoie au boulot, mais bafoue notre autorité!"

Après trois jours à pleurer comme une baleine,

j'ai pris mon poste avec grand' peine.

Le public a la réputation d'être coriace

mais avec autoritarisme et menaces

... ça passe ... même mieux que prévu :

ils sont tous devenus doux comme Jésus.

Mais la punition était ma promesse !

J'attends donc tranquille qu'on leur botte les fesses !

Mais que fait alors ma hiérarchie ?

Elle décrète une amnistie !

"Droit au retrait"

De quoi ai-je l'air, maintenant ?

Ma parole ne vaut plus que néant !

Moi, je n'y retourne plus.

Je ne vais plus jamais au jus !

Heureusement, dans ma déprim',

j'ai eu une plante verte en prime.

Mais si, demain, on me l'enlève :

je reconduirai ma grève !

 

(Jürgen Grauling)

Jonas est décrit dans la Bible comme un prophète particulièrement recalcitrant. Il n'hésite pas à désobéir à l'appel divin et à se révolter, lorsque Dieu ne met pas à exécution les menaces que Jonas a proférées en son nom. La pédagogie divine doit alors déployer des trésors d'imagination pour ramener à la raison ou plutôt à la miséricorde, non seulement les Ninivites, mais aussi et d'abord son envoyé... Il est frappant combien Jonas (comme nous-mêmes souvent) est enfermé dans son aveuglement égocentrique, sans aucune sensibilité pour les enjeux de son entourage et encore moins politiques. A relire dans la Bible : Jonas (4 petits chapitres)

Ceci n'est pas un message politique, à peine un clin d'oeil à l'actualité. La journée de grève nationale en cours exprime les inquiétudes des assurés sociaux quant à l'avenir de leurs droits de retraite. Si beaucoup aperçoivent la nécessité d'une réforme, les modalités d'une réorganisation "juste" sont en jeu. Que la sagesse inspire les particuliers comme les responsables politiques et syndicaux !

 

 

Lire la suite

Enfants de Westhoffen #CalendrierAvent04

Parfois, l'actualité déborde sur notre quotidien, bouleverse, dérange. Hier j'ai été choqué et attristé de voir qu'encore une fois, dans notre région, 107 tombes ont été profanées dans un cimetière juif. Les actes gratuits de haine ne prennent pas de pause, même pendant la période de l'Avent. Qu'importe : rien ne nous empêchera de continuer de puiser notre source à l'eau de la vie, qui renouvelle en nos coeurs notre détermination à choisir la justice en toute circonstance, à refuser toute forme de haine. 

Pour aujourd'hui, nous vous laissons avec ce magnifique texte de la rabbin Delphine Horvilleur, édifiant et parlant : 

Je suis enfant de Westhoffen, même si je n’y ai jamais mis les pieds. 
Je suis enfant de Westhoffen où poussent de célèbres cerisiers, même si je ne les ai jamais vu fleurir.

Je sais qu’ils sont plantés là, précisément où s’enracinent les traces de ma famille, sur cette terre où a joué et ri mon grand-père, celle où son propre grand-père, instituteur du village, emmenait rire et jouer ses élèves. 

Sur cette terre étonnamment fertile, ont poussé bien des branches glorieuses de l’histoire de France, sur ce terreau commun des Léon Blum, Robert Debré, Karl Marx, Ernest Guggenheim, Laurent Schwartz et tant d’autres... Leurs racines passent par là : tous « enfants » de Westhoffen comme je le suis. 

Et les cerisiers, même déracinés et plantés ailleurs, donnent des fruits qui ont une étrange mémoire, le goût d’une reconnaissance envers la terre qui les a abrités.
Dire que de sinistres idiots s’imaginent que l’on peut arracher ces arbres dans les cimetières, ou couper des racines en profanant des tombes!
Personne ne leur a dit que les cerises se conservent? Ne savent-ils pas qu’elles se gardent éternellement... à condition de les mettre dans de « l’eau de vie »? Pas dans l’alcool! Dans l’eau de vieS, dans le flux de celles et ceux qui choisissent la vie, qui l’honorent et la respectent. Une eau vive que ces odieux profanateurs n’ont aucune chance de goûter un jour.

Calendrieravent201904chris

(c) Photo : Flickr Chris¨^_^ (cimetière israélite Nice)

 

JPL

Lire la suite

Lever la brume #CalendrierAvent03

Lorsque je me réveille tôt le matin dans ma belle vallée de Ste-Marie-aux-Mines, régulièrement, je suis émerveillé par l'épais brouillard qui m'environne. Les particules d'eau envahissent l'air au point qu'on ne parvienne plus à y voir grand chose à la ronde. On en oublierait presque l'existence des montagnes autour de nous tellement tout est opaque. Certains jours d'hiver, les matins sombres de grand brouillard, même le lampadaire en face du presbytère se transforme en halo de lumière vague au bout d'une petite tige qu'on distingue à peine.

24082660497 276f8e49a9 k

Cette brume provoque un sentiment mêlé d'admiration et de crainte. D'un côté, je fais partie des admirateurs du brouillard. Il y a un certain romantisme qui se dégage de cette ambiance, qui m'évoque le tableau de Caspar David Friedrich où un voyageur au sommet d'un rocher contemple un paysage brumeux. C'est un sentiment d'émerveillement face au mystère de la nature, à sa beauté qui nous dépasse. En même temps, cet engouement fait également place à une forme d'inquiétude. Il est de notoriété publique qu'il ne fait pas bon de prendre la route lorsque la visibilité est mauvaise, peu importe la qualité de vos feux de brouillard. Sans parler du fait que cette brume qui nous prive du Soleil peut progressivement devenir un peu plombante pour le moral. 

Ce matin, comme à son habitude, la brume était là sur la vallée, plutôt légère en ce troisième jour de l'Avent. 

Et aujourd'hui, elle me parle particulièrement face à la période de nous vivons. Voilà maintenant plusieurs années que la brume inquiétante a envahi nos vies. Dans la société civile, dans l'Eglise, parfois même dans notre vie personnelle, nous avons du mal à distinguer l'horizon. Il faut bien avancer, bien sûr. Mais tout paraît opaque, flou, et on ne sait pas trop vers où on va, quand bien même on aurait une idée de la destination. On tâtonne, on marche doucement, on essaye de naviguer tant bien que mal, à vue. L'inquiétude gagne, et avec elle un certain manque de confiance en cet avenir qui paraît si obscur, si embrumé... 

Mais voilà que la période de l'Avent nous rappelle qu'au-delà à cette brume, qu'il y a un souffle, une vie, une lumière. L'horizon de l'Avent nous place face à la perspective d'une venue, celle d'un enfant, celle d'un Sauveur. Laisser vivre cette attente en moi, n'est-ce pas aussi laisser grandir en moi une espérance qui lève le brouillard pour laisser place à la confiance de l'évangile ?

"Lève-toi, brille : ta lumière arrive, la gloire du Seigneur se lève sur toi. Certes, les ténèbres couvrent la terre et une obscurité épaisse recouvre les peuples ; mais sur toi le Seigneur se lève, sur toi sa gloire apparaît." (Esaïe 60.1-2)

Jean-Philippe Lepelletier

Lire la suite